25.8 C
Paris
mercredi, août 17, 2022

La Turquie reconnaît « l’état de guerre » et pourra bloquer des navires – La Presse

Must read

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« La Turquie a officiellement reconnu dimanche « l’état de guerre » entre la Russie et l’Ukraine ce qui l’autorise, en vertu de la Convention de Montreux de 1936, à limiter l’accès des deux belligérants au détroit des Dardanelles, qui ouvre vers la Mer Noire » dit La Presse.

« La situation en Ukraine a tourné à la guerre. La Turquie va mettre en œuvre, dans la transparence, toutes les dispositions de la Convention de Montreux », a indiqué le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Casuvoglu, dans un entretien à la chaîne CNN-Turquie. 

Dès le début de l’agression russe contre son pays, l’ambassadeur d’Ukraine à Ankara, Vasyl Bodnar, a appelé la Turquie à fermer le détroit des Dardanelles et le Bosphore aux navires russes. 

Bien qu’alliée de Kiev et membre de l’OTAN, la Turquie n’avait pas immédiatement répondu à cette requête. 

Ankara contrôle l’accès à la mer Noire par le traité de Montreux, signé en 1936, qui garantit la libre-circulation des navires marchands en temps de paix et lui accorde le droit de bloquer les navires de guerre en cas de conflit, notamment si la Turquie elle-même est menacée et sauf si ces navires doivent regagner leurs bases. 

M. Cavusoglu avait précédemment indiqué que les « experts (étaient) en train d’étudier s’il y a un état de guerre du point de vue légal ». 

Dans un entretien publié vendredi par le quotidien turc Hurriyet, le ministre expliquait que « la Turquie applique le traité de Montreux : des mesures peuvent être prises à l’encontre des belligérants d’un conflit auquel la Turquie ne prend pas part ».  

« La Turquie peut arrêter le transit de navires de guerre dans le détroit. Mais elle doit aussi autoriser les navires des belligérants à regagner leurs bases s’ils le demandent. Nos experts sont en train d’étudier s’il y a un état de guerre du point de vue légal. Si c’est le cas, le processus démarrera », précisait-il. 

Au moins six navires de guerre et un sous-marin russes ont transité par le Bosphore et les Dardanelles au cours des deux dernières semaines, de retour de Méditerranée.

La Presse, 27 février 2022

More articles

Latest article

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Turkey’s inflation hits almost 80% as Erdogan insists on low-rate policy ». Mustafa Sönmez/AL MONITOR

"Despite a relative slowdown in July, Turkey’s consumer inflation appears on course to overshoot the central bank’s newly revised year-end forecast of 60.4%" says...