31.4 C
Paris
jeudi, août 11, 2022

Adhésion à l’Otan : des Kurdes de Suède plaident la fermeté face à Erdogan – Antoine Jacob/Courrier International

Must read

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Alors que la Suède et la Finlande ont officiellement soumis leurs demandes d’adhésion à l’Otan, Ankara assure être prêt à empêcher Stockholm de rejoindre l’Alliance. Des représentants de la communauté kurde de Suède somment le gouvernement de ne pas céder au chantage du président turc » rapporte Antoine Jacob dans Courrier International du 18 mai 2022.

Nouvelle étape historique pour la Finlande et la Suède. Leurs ambassadeurs au siège de l’Otan, à Bruxelles, ont officiellement transmis, ce 18 mai, les demandes d’adhésion de leurs pays respectifs à l’organisation militaire. Le processus d’acceptation puis de ratification de ces candidatures peut désormais commencer. Pour qu’il soit mené à bien, chacun des Parlements des trente États membres devra donner son feu vert.

Or la Turquie menace de rejeter cet élargissement si ses exigences ne sont pas satisfaites. Alors que des négociations ont commencé, les principales figures de la communauté kurde de Suède redoutent que leur pays d’accueil ne modifie sa politique à l’égard des Kurdes afin de satisfaire Recep Tayyip Erdogan, constate le quotidien suédois Dagens Nyheter.

LIRE AUSSI  La Turquie réaffirme vouloir bloquer l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Otan – Courrier International

Environ 100 000 Kurdes vivent en Suède, d’après des estimations que le Bureau des statistiques ne peut pas confirmer puisqu’il ne prend pas en compte l’affiliation ethnique des 10,5 millions de Suédois. L’une de leurs représentantes les plus connues est la députée Amineh Kakabaveh, une Kurde d’Iran arrivée dans le royaume à l’âge de 18 ans. Pour elle, Ankara cherche à réduire au silence les critiques qui émanent régulièrement de Suède contre les atteintes aux droits des Kurdes.

“Le gouvernement turc veut me faire taire, moi qui suis socialiste, kurde et femme. Une personne qui défend les droits des femmes, les droits des Kurdes et les droits des minorités”, assure à Dagens Nyheter cette députée, non inscrite depuis son départ du Parti de gauche (ex-communiste).

Dialogue ou concessions ?

Le gouvernement social-démocrate a assuré qu’il ne ferait pas de concessions à Ankara. Mardi, toutefois, la Première ministre, Magdalena Andersson, s’est dite “prête à mener un dialogue avec la Turquie”. Des propos tenus lors d’une conférence de presse tenue avec le président finlandais, Sauli Niinistö, en visite à Stockholm pour promouvoir la candidature commune des deux pays à l’Otan. “La possibilité existe aussi de développer nos relations bilatérales” avec Ankara, a fait miroiter la dirigeante (ici filmée par le journal Aftonbladet, proche du parti au pouvoir).

LIRE AUSSI  Guerre en Ukraine : pourquoi la Turquie s’oppose à l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan – France Info

Côté turc, comme l’explique son ambassadeur à Stockholm, Hakki Emre Yunt, au quotidien Expressenon demande que la Suède et la Finlande cessent de soutenir des “organisations terroristes”, en particulier le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) – également qualifié d’organisation terroriste par l’Union européenne, les États-Unis, et l’Otan.

La Turquie réclame notamment l’extradition de Kurdes ayant obtenu l’asile politique dans ces pays nordiques, pour leurs liens présumés avec ces organisations “terroristes”. Ainsi que la levée de l’embargo sur les ventes d’armes à la Turquie, imposé en 2019 par plusieurs pays européens (dont la Finlande) à l’initiative de la Suède, en représailles de l’offensive turque contre des militants kurdes de Syrie.

LIRE AUSSI  « Erdogan s’oppose à l’élargissement de l’OTAN » Le Monde/Marie Jégo

“Un jeu pour la galerie”

“J’espère vraiment que les sociaux-démocrates ne feront aucune concession”,insiste Gulan Avci, une Kurde de Turquie élue au Parlement suédois sous les couleurs libérales. Interrogée par le quotidien conservateur Svenska Dagbladet, elle voit derrière les exigences turques “un jeu pour la galerie”“Erdogan fait cela chaque fois qu’un nouveau pays demande à adhérer à l’Otan”, raille-t-elle, en notant qu’il y a des élections législatives et présidentielle en Turquie en 2023. “Erdogan a conduit la Turquie au bord de la ruine. Il doit maintenant brandir une sorte de gain.”

Pour le journaliste et auteur Kurdo Baksi, autre figure kurde (turque) connue dans le royaume, “ce sont les Kurdes qui risquent de payer la facture de l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan : Erdogan fait actuellement le jeu de Moscou au sein de l’Otan, pour que Vladimir Poutine le laisse envahir encore plus de territoires kurdes en Syrie dans le but de les conquérir avant les élections turques de juin 2023”, lance-t-il dans une tribune publiée par le journal Expressen (libéral).

Courrier International, 18 mai 2022, Antoine Jacob, Photo/Anders Wiklund/AP/SIPA

More articles

Latest article

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Turkey’s inflation hits almost 80% as Erdogan insists on low-rate policy ». Mustafa Sönmez/AL MONITOR

"Despite a relative slowdown in July, Turkey’s consumer inflation appears on course to overshoot the central bank’s newly revised year-end forecast of 60.4%" says...