20.4 C
Paris
vendredi, août 12, 2022

Ankara n’attendra pas la «permission» de Washington pour une nouvelle offensive en Syrie – Le Figaro

Must read

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Alors que les États-Unis ont condamné le lancement prochain d’une opération militaire, le chef d’État turc a déclaré ne pas attendre la «permission de qui que ce soit» en matière de lutte contre le terrorisme » dit Le Figaro du 29 mai 2022.

La Turquie n’attendra pas la «permission» des États-Unis, pour lancer une nouvelle offensive en Syrie, a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan, selon des propos rapportés dimanche par des médias turcs.

À LIRE AUSSI La Turquie s’apprête à lancer une nouvelle intervention militaire au nord de la Syrie – Le Monde/Marie Jégo

«On ne peut pas lutter contre le terrorisme en attendant la permission de qui que ce soit», a indiqué le chef de l’État à un groupe de journalistes au retour d’une visite en Azerbaïdjan. «Que ferons-nous si les États-Unis ne font pas leur part dans la lutte contre le terrorisme ? Nous nous débrouillerons seuls», a-t-il ajouté en réponse à une mise en garde de Washington.

Les États-Unis, par la voix du porte-parole du département d’État américain Ned Price, s’étaient dits mercredi «profondément préoccupés» par l’annonce lundi par Recep Tayyip Erdogan du lancement prochain d’une nouvelle opération militaire turque dans le nord de la Syrie visant à assurer à Ankara une «zone de sécurité» large de 30 kilomètres à sa frontière. «Nous condamnons toute escalade. Nous soutenons le maintien des lignes de cessez-le-feu actuelles», a souligné Ned Price.

Trois offensives depuis 2016

Depuis 2016, Ankara a mené trois offensives dans le nord de la Syrie contre les Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde qu’elle considère comme terroriste mais qui a été soutenue par les États-Unis notamment pour contrer les jihadistes du groupe Etat islamique.

À LIRE AUSSI Candidature à l’Otan : la Suède et la Finlande envoient une délégation à Ankara – Le Figaro

Interrogé par ailleurs sur le processus d’adhésion à l’Otan de la Suède et de la Finlande, à laquelle Ankara s’oppose jusqu’ici, le président turc a jugé que les discussions mercredi à Ankara entre les délégations suédoise, finlandaise et turque n’avaient pas été «à la mesure des attentes» de la Turquie. Recep Tayyip Erdogan a de nouveau accusé les deux pays nordiques de «soutenir le terrorisme», estimant que la Suède n’est ni «sincère» ni «honnête».

La Turquie accuse les deux pays, en particulier la Suède qui compte une communauté importante d’exilés turcs, d’abriter des militants kurdes du PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan, considéré comme une organisation terroriste par Ankara et ses alliés occidentaux.

Elle dénonce aussi la présence sur leur sols de partisans du prédicateur Fethullah Gülen, qu’elle accuse d’avoir orchestré la tentative de coup d’État de juillet 2016.

Le Figaro, 29 mai 2022, Photo/Olivier Matthys/AP

More articles

Latest article

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Turkey’s inflation hits almost 80% as Erdogan insists on low-rate policy ». Mustafa Sönmez/AL MONITOR

"Despite a relative slowdown in July, Turkey’s consumer inflation appears on course to overshoot the central bank’s newly revised year-end forecast of 60.4%" says...