15.2 C
Paris
samedi, juin 25, 2022

Exposition à lycée Notre-Dame de sion Istanbul : un sultan à paris , une impératrice à constantinople 1867-1869

Must read

Wildfire in southwest Turkey enters third day – Reuters

"Firefighters sought to contain a wildfire in southwestern Turkey from land and air on Friday as the blaze raged on for a third day,...

Le président turc Erdogan et le prince héritier saoudien Ben Salman affichent une entente « parfaite » en Turquie – Le Monde/Marie Jégo

"Honneurs militaires, dîner de gala, accolades, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, n’a pas lésiné sur l’accueil réservé au prince héritier saoudien Mohammed Ben...

Turquie: la banque centrale maintient son taux directeur malgré l’inflation – Le Figaro

"La banque centrale turque a maintenu jeudi pour le sixième mois consécutif son principal taux directeur à 14%, refusant de relever ce dernier malgré...

En Turquie, de la prison pour ceux qui diffusent des « informations mensongères » – France Info/Anne Andlauer

"Une loi en discussions au Parlement prévoit une peine de prison pour toute personne qui diffusera des "informations mensongères". Les autorités sont suspectées de...

Une exposition organisée par le lycée français Notre Dame de Sion avec le soutien de l’Institut français.

L’exposition a été officiellement inaugurée le 18 février 2020.  Puis l’exposition sera ouverte au public du mercredi 19 février 2020 au samedi 14 mars 2020 (sauf les dimanches) de 11h à 18h (19h30 les soirs de spectacle ou de concert). L’exposition est en deux langues : le français et le turc.

L’exposition « Un Sultan à Paris, une Impératrice à Constantinople, 1867-1869 », comprend deux volets distincts mais complémentaires et se construit principalement autour d’un enchaînement de visites et de contre-visites.

Frère d’Abdülmecid Ier (1823-1861), le sultan Abdülaziz (1830-1876), qui monta sur le trône en 1861, fut le premier sultan à accomplir un voyage en Europe et à l’extérieur de son empire. Jusqu’à l’avènement de Mahmud II (1785-1839), les sultans ne quittaient la capitale ottomane que pour des campagnes militaires ou des parties de chasse. Ce voyage d’Abdülaziz, suite à celui réalisé en Egypte en 1863, a été entrepris du 21 juin au 7 août 1867 pour visiter la France, le Royaume-Uni, la Belgique, la Prusse et l’Autriche-Hongrie dans le but de consolider les réformes déjà initiées dans l’Empire ottoman en s’inspirant des réalisations européennes.

Le premier volet de l’exposition se concentre davantage sur la visite d’Abdülaziz à Paris et le contexte artistique, économique et politique avec lequel elle coïncide et notamment avec l’Exposition universelle. Celle-ci inaugurée dans la capitale du Second Empire le 1er avril 1867 et à laquelle le sultan a été invité par l’empereur Napoléon III avec d’autres dirigeants reflète le nouvel aspect des relations entre l’Egypte et l’Empire ottoman. De même, un pavillon ottoman parmi d’autres figure au Palais de l’Exposition et participe à cette rencontre universelle de cultures et de « civilisations ».

Le second volet de l’exhibition se focalise sur l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III empereur des Français, qui séjourne une semaine dans la capitale de l’Empire ottoman du 11 au 19 octobre 1869. Cette visite, qui s’inscrit également dans un contexte politique (inauguration du canal de Suez, rivalité qui oppose d’un côté le sultan Abdülaziz et son vassal Ismail Pacha, le vice-roi d’Égypte et en arrière-plan l’antagonisme anglo-français), est un élément novateur pour la Turquie. Pour la première fois, une tête couronnée et femme de surcroît, vient rendre visite au sultan chez lui. Les réceptions, les fêtes, les galas se succèdent durant une semaine. Même si les fastes de l’accueil du sultan seront bientôt éclipsés par l’éclat de l’inauguration du canal, quelques semaines plus tard, Eugénie conservera un souvenir marquant de son séjour sur les rives du Bosphore et fera deux autres visites à la ville des sultans plus de trente années plus tard en souveraine déchue.

Les tableaux, les gravures, les photographies, les coupures de presse et les documents d’archives de l’époque composant l’exposition nous invitent à accompagner le sultan et l’impératrice pendant leur voyage sur la trace des splendeurs des deux capitales impériales, Paris et Constantinople.

Commissaires d’exposition : Aylin Koçunyan et Sinan Kuneralp

Plus d’info :

Un Sultan à Paris, une Impératrice à Constantinople, 1867-1869,

Un sultan à Paris, une impératrice à Constantinople : Politiques impériales et contexte international, 1867-1869

More articles

Latest article

Wildfire in southwest Turkey enters third day – Reuters

"Firefighters sought to contain a wildfire in southwestern Turkey from land and air on Friday as the blaze raged on for a third day,...

Le président turc Erdogan et le prince héritier saoudien Ben Salman affichent une entente « parfaite » en Turquie – Le Monde/Marie Jégo

"Honneurs militaires, dîner de gala, accolades, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, n’a pas lésiné sur l’accueil réservé au prince héritier saoudien Mohammed Ben...

Turquie: la banque centrale maintient son taux directeur malgré l’inflation – Le Figaro

"La banque centrale turque a maintenu jeudi pour le sixième mois consécutif son principal taux directeur à 14%, refusant de relever ce dernier malgré...

En Turquie, de la prison pour ceux qui diffusent des « informations mensongères » – France Info/Anne Andlauer

"Une loi en discussions au Parlement prévoit une peine de prison pour toute personne qui diffusera des "informations mensongères". Les autorités sont suspectées de...

Turkey says no evidence Ukrainian grains stolen by Russia reached its shores – Al-Monitor/Amberin Zaman

"Turkey is being lobbied by the UK to discuss the safe shipping of Ukrainian grain due to looming global shortages but denies any has...