26.1 C
Paris
jeudi, août 11, 2022

LA Turquie tente de contrôler les réseaux sociaux.

Must read

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

Le Monde.fra publié ce 4 novembre une information concernant une nouvelle loi turque qui contraint les réseaux sociaux les plus importants à avoir un représentant en Turquie et à obéir aux tribunaux demandant le retrait de certains contenus sous 48 heures:

“La Turquie a infligé, mercredi 4 novembre, une série de fortes amendes aux principaux réseaux sociaux – Twitter, Facebook, Instagram, YouTube, Periscope et TikTok – pour le non-respect d’une loi controversée, entrée en vigueur en octobre, qui renforce considérablement le pouvoir des autorités sur ces plateformes.

« Une amende de 10 millions de livres turques [près d’un million d’euros] a été infligée aux fournisseurs de réseaux sociaux (…) qui n’ont pas déclaré avoir désigné un représentant à la fin du délai légal », a dit Ömer Fatih Sayan, vice-ministre des transports et de l’infrastructure.

Selon la nouvelle législation, les réseaux sociaux avec plus d’un million de connexions uniques par jour doivent avoir un représentant en Turquie et obéir aux tribunaux demandant le retrait de certains contenus sous 48 heures.

Twitter, « une menace » selon Erdogan

En cas de non-respect, les plateformes risquent des amendes allant jusqu’à 30 millions de livres turques (trois millions d’euros), l’interdiction d’avoir des revenus publicitaires et une forte réduction de leur bande passante. Malgré ces menaces des sanctions, la quasi-totalité des géants des réseaux sociaux ont, jusqu’à présent, refusé de se plier aux mesures prévues par la loi, considérant qu’elle pourrait ouvrir la voie à des demandes de censure.

Selon Yaman Akdeniz, professeur de droit à l’université Bilgi d’Istanbul, seule la plateforme russe VKontakte aurait accepté de désigner un représentant en Turquie.

Twitter et Facebook sont déjà étroitement surveillés par le gouvernement turc et de nombreux procès pour « insulte au chef de l’Etat » ou « propagande terroriste » ont été intentés sur la base de simples tweets. Twitter a été au cœur de la mobilisation lors de vastes manifestations antigouvernementales en 2013, et le président Recep Tayyip Erdogan a qualifié par le passé ce réseau social de « menace ».

En 2019, la Turquie a bloqué l’accès à 408 000 sites, 40 000 tweets, 10 000 vidéos YouTube et 6 200 partages sur Facebook, selon un rapport de l’Association de la liberté d’expression.

More articles

Latest article

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Turkey’s inflation hits almost 80% as Erdogan insists on low-rate policy ». Mustafa Sönmez/AL MONITOR

"Despite a relative slowdown in July, Turkey’s consumer inflation appears on course to overshoot the central bank’s newly revised year-end forecast of 60.4%" says...