31.4 C
Paris
jeudi, août 11, 2022

Turquie: La criminalisation des opposants continue: un réquisitoire réclame quatre ans de prison contre le maire d’Istanbul – RFI

Must read

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

Turquie: un réquisitoire réclame quatre ans de prison contre le maire d’Istanbul

« En Turquie, un procureur a publié, mercredi 20 avril, un réquisitoire réclamant jusqu’à quatre ans et un mois de prison pour le maire d’Istanbul, Ekrem Imamoglu. Cette figure de l’opposition est poursuivie pour « insulte » aux membres du Haut Conseil électoral, qu’il avait critiqués pour l’annulation de sa première élection en mars 2019. Ekrem Imamoglu est considéré comme un rival potentiel du président Erdogan au prochain scrutin » dit Anne Andlauer dans RFI du 20 avril 2022.

Le maire de la plus grande ville de Turquie est poursuivi sur la base d’une plainte déposée par la présidence du Haut Conseil électoral. Onze membres de l’institution, dont son ancien président, accusent Ekrem Imamoglu de les avoir « insultés » dans une déclaration à la presse en novembre 2019. À l’époque, le maire d’Istanbul avait qualifié d’« idiots ceux qui ont annulé l’élection du 31 mars ».

Le 31 mars 2019, Ekrem Imamoglu, candidat de l’opposition, l’avait emporté face au candidat de l’alliance au pouvoir avec 13 700 voix d’avance. Refusant d’accepter une défaite qui était d’abord la sienne, le président Recep Tayyip Erdogan avait réclamé et obtenu du Haut Conseil électoral l’annulation du scrutin, arguant d’irrégularités. Puis, Ekrem Imamoglu l’avait de nouveau emporté trois mois plus tard avec 800 000 voix d’avance.

L’une des figures politiques les plus populaires en Turquie

Le maire d’Istanbul a plus tard affirmé que le terme « idiots » s’adressait aux autorités politiques, plus précisément au ministre de l’Intérieur.

Même s’il s’en défend, Ekrem Imamoglu est pressenti pour affronter Recep Tayyip Erdogan aux élections de juin 2023. L’opposition se cherche un candidat commun, et le maire d’Istanbul fait partie des figures politiques les plus populaires du pays.

► À lire aussi : Turquie: l’opposition se positionne face aux frustrations de la population

RFI, 20 avril 2022, Anne Andlauer, Photo/Adem ALTAN/AFP

More articles

Latest article

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Turkey’s inflation hits almost 80% as Erdogan insists on low-rate policy ». Mustafa Sönmez/AL MONITOR

"Despite a relative slowdown in July, Turkey’s consumer inflation appears on course to overshoot the central bank’s newly revised year-end forecast of 60.4%" says...