10.9 C
Paris
mercredi, octobre 27, 2021

La nouvelle Turquie d’Erdogan. du rêve démocratique a la dérive autoritaire

Must read

Fehim Taştekin: « Turkey sends mixed signals over Syrian mercenaries in Libya » – Al-Monitor

"Turkey’s withdrawal of a limited number of Syrian militia from Libya is aiming to sidestep potential accusations of spoiling the election process in the...

Que vaut l’armée turque? – vidéo – Le Figaro

https://www.youtube.com/watch?v=G4N_KpMia-0 « Alors que la Turquie n’a jamais été aussi engagée en dehors de ses frontières, les tensions se multiplient avec ses propres alliés, à commencer...

Erdogan renonce à expulser 10 ambassadeurs occidentaux – Le Figaro

"Pour les observateurs, il s'agissait surtout avec ce mouvement d'humeur de «faire diversion», la Turquie étant en proie à une crise économique, avec un taux...

Didier Billion: « Erdogan joue un jeu dangereux » -TV5Monde

"On sait que la situation économique se dégrade de façon préoccupante en Turquie, et qu'une partie de l'électorat d'Erdogan est en train de le...

AHMET INSEL, Editions Esprit, 2016

À la suite du coup d’État avorté de l’été 2016, Recep Tayyip Erdogan a lancé une très vaste opération de purge des différents services de l’État – mais aussi de la société civile. Cette reprise en main est l’aboutissement d’un long processus.

Depuis 2002, la Turquie est dirigée par l’AKP (Parti de la justice et du développement) et par son leader charismatique. Ce pouvoir « musulman-démocrate » a profondément modifié le pays mais le bilan de ce long règne est ambivalent. Les avancées sur le front de la démocratisation ont progressivement laissé place à un autoritarisme rampant et à une politique de réislamisation de la société. Les négociations avec l’Union européenne sont au point mort. Des pas courageux pour la résolution du problème kurde ont été remplacés par une nouvelle offensive répressive, qui s’est étendue à l’ensemble des revendications démocratiques et a révélé le visage autoritaire du pouvoir et sa volonté de mise en place d’un régime présidentiel fort, clairement revendiquée.

Dans cet essai documenté, Ahmet Insel nous éclaire sur les facteurs d’ascension de l’AKP, la stratégie politique et la persistance des succès électoraux d’Erdogan malgré les affaires de corruption, l’installation progressive de l’arbitraire et la lutte avec la communauté Gülen. Il montre ainsi les tourments de la société turque, tiraillée entre les conflits ethniques, religieux et culturels, entre peur de perdre son identité socio-historique et désir d’être dans le monde moderne.

More articles

Latest article

Fehim Taştekin: « Turkey sends mixed signals over Syrian mercenaries in Libya » – Al-Monitor

"Turkey’s withdrawal of a limited number of Syrian militia from Libya is aiming to sidestep potential accusations of spoiling the election process in the...

Que vaut l’armée turque? – vidéo – Le Figaro

https://www.youtube.com/watch?v=G4N_KpMia-0 « Alors que la Turquie n’a jamais été aussi engagée en dehors de ses frontières, les tensions se multiplient avec ses propres alliés, à commencer...

Erdogan renonce à expulser 10 ambassadeurs occidentaux – Le Figaro

"Pour les observateurs, il s'agissait surtout avec ce mouvement d'humeur de «faire diversion», la Turquie étant en proie à une crise économique, avec un taux...

Didier Billion: « Erdogan joue un jeu dangereux » -TV5Monde

"On sait que la situation économique se dégrade de façon préoccupante en Turquie, et qu'une partie de l'électorat d'Erdogan est en train de le...

« Le mauvais calcul d’Erdogan » – Le Monde

"Le président turc menace d’expulser les ambassadeurs de dix pays, dont les Etats-Unis, l’Allemagne et la France, à qui il reproche d’avoir signé un...