3.3 C
Paris
samedi, décembre 3, 2022

Erdogan : nouveau Père de la Turquie ?

Must read

Building restoration program shores up Istanbul’s cultural heritage – Al-Monitor/Andrew Wilks

"Istanbul is working to protect its neglected structures while providing arts and culture spaces for the public" reports Andrew Wilks in Al-Monitor. Behind a yellow...

Analysis: Europe wary of Turkish hub to hide gas ‘made in Moscow’ – Reuters

"President Vladimir Putin's plan to make Turkey a hub for Russian gas in theory could allow Moscow to mask its exports with fuel from...

Les visées de la Turquie en Syrie inquiètent Washington, Bruxelles et… Moscou – Les Echos/Yves Bourdillon

"La Turquie multiplie les menaces envers les Kurdes en Syrie, préoccupant Moscou et Washington pourtant à couteaux tirés par ailleurs. Le président turc, Recep...

Turkish government banks on Gulf financial support to save economy – Al-Monitor/Mustafa Sonmez

"As crucial elections near, Ankara pins hope on financial support from “friendly” countries to ease its foreign currency shortfall and rein in inflation" reports...

NICOLAS CHEVIRON, JEAN-FRANÇOIS PEROUSE, Editions François Burin, 2016

Comment ce fils d’un marin de la mer Noire immigré à Istanbul, issu d’une famille modeste, conservatrice et religieuse a-t-il pu gravir les échelons du pouvoir jusqu’au sommet ? Pourquoi s’est-il affirmé comme un partisan d’une modernisation libérale de l’économie en même temps que le promoteur d’un retour aux valeurs traditionnelles ?

Recep Tayyip Erdogan règne sur la Turquie depuis 2003. Dans ce pays qui a connu quatre coups d’État militaires entre 1960 et 1997, aucun homme politique n’a bénéficié d’une telle longévité au sommet de l’État depuis le milieu du xxe siècle. Hormis Mustafa Kemal, nul n’a aussi profondément transformé la Turquie. Or personne n’aurait cru, au début des années 2000, qu’un homme affichant ouvertement son intention de donner à l’islam une place prépondérante parviendrait à s’affranchir de la tutelle des généraux turcs, gardiens sourcilleux de la République laïque fondée par Atatürk.

Jean-François Pérouse et Nicolas Cheviron, qui ont suivi, en Turquie, depuis le début des années 2000, l’ascension du fondateur de l’AKP (le Parti de la justice et du développement) signent la première grande biographie de l’homme qui voulait rompre avec les choix d’Atatürk tout en devenant son égal – le nouveau père de la Turquie.

More articles

Latest article

Building restoration program shores up Istanbul’s cultural heritage – Al-Monitor/Andrew Wilks

"Istanbul is working to protect its neglected structures while providing arts and culture spaces for the public" reports Andrew Wilks in Al-Monitor. Behind a yellow...

Analysis: Europe wary of Turkish hub to hide gas ‘made in Moscow’ – Reuters

"President Vladimir Putin's plan to make Turkey a hub for Russian gas in theory could allow Moscow to mask its exports with fuel from...

Les visées de la Turquie en Syrie inquiètent Washington, Bruxelles et… Moscou – Les Echos/Yves Bourdillon

"La Turquie multiplie les menaces envers les Kurdes en Syrie, préoccupant Moscou et Washington pourtant à couteaux tirés par ailleurs. Le président turc, Recep...

Turkish government banks on Gulf financial support to save economy – Al-Monitor/Mustafa Sonmez

"As crucial elections near, Ankara pins hope on financial support from “friendly” countries to ease its foreign currency shortfall and rein in inflation" reports...

Orhan Pamuk : « Je suis graphomane et photomaniaque ! » – L’Orient-Le Jour

"De passage à Paris dans le cadre d’une tournée de promotion de son nouveau livre, Souvenirs des montagnes au loin, Carnets dessinés, une invention...