16.1 C
Paris
mercredi, octobre 20, 2021

Le Figaro : Washington exige que la Turquie cesse ca «Provocation délibérée» En Méditerranée

Must read

Little Amal était à Paris – vidéo

Amal est le nom d’une petite fille géante qui arpente les chemins des réfugiés et que représente cette extraordinaire marionnette de 3.5 mètres. Trois...

Ankara convoque dix ambassadeurs après un nouvel appel à la libération d’Osman Kavala – Le Monde

"Dix pays ont estimé, lundi, que le retard dans le procès de l’opposant Kavala « jet une ombre sur le respect de la démocratie...

Education et coopération militaire : la stratégie de la Turquie pour s’imposer en Ethiopie – Le Monde

“Les exportations turques en Ethiopie dans les domaines de la défense et de l’armement ont explosé cette année et sont passées de 203 000...

« Erdogan cherche à étendre son influence en Afrique »- le Monde

Cyril Bensimon, Le Monde, le 19 octobre 2021 image: Recep Tayyip Erdogan et son épouse avec le ministre angolais des affaires étrangères le 17 octobre,...

Le Figaro, 13 Octobre 2020

Les Etats-Unis ont exigé mardi 13 octobre que la Turquie cesse sa «provocation délibérée» en mer Méditerranée où Ankara vient de renvoyer un navire d’exploration gazière, au risque de raviver une crise avec la Grèce.

«Nous exigeons que la Turquie cesse cette provocation délibérée et entame immédiatement des pourparlers préliminaires avec la Grèce», a affirmé la porte-parole du département d’Etat, Morgan Ortagus, dans un communiqué. «La coercition, les menaces, l’intimidation et les manoeuvres militaires ne vont pas résoudre les tensions en Méditerranée orientale», a-t-elle ajouté.

Selon Washington, qui «déplore» la décision de la Turquie, l’envoi de ce navire «complique délibérément la reprise de discussions préliminaires essentielles entre la Grèce et la Turquie», deux pays membres de l’OTAN.

Athènes et Ankara connaissent depuis plusieurs mois de fortes tensions diplomatiques après le déploiement par la Turquie, du 10 août à la mi-septembre, d’un bateau d’exploration sismique, escorté de navires de guerre, pour procéder à des études au large d’îles grecques, dans une zone potentiellement riche en gaz naturel. La marine turque a indiqué lundi que le navire Oruc Reis reprendrait ses activités dans la région jusqu’au 22 octobre, déclenchant la colère de la Grèce, qui a spécifié qu’elle n’entamerait pas de discussions avec Ankara tant que la Turquie n’aurait pas retiré son navire.

More articles

Latest article

Little Amal était à Paris – vidéo

Amal est le nom d’une petite fille géante qui arpente les chemins des réfugiés et que représente cette extraordinaire marionnette de 3.5 mètres. Trois...

Ankara convoque dix ambassadeurs après un nouvel appel à la libération d’Osman Kavala – Le Monde

"Dix pays ont estimé, lundi, que le retard dans le procès de l’opposant Kavala « jet une ombre sur le respect de la démocratie...

Education et coopération militaire : la stratégie de la Turquie pour s’imposer en Ethiopie – Le Monde

“Les exportations turques en Ethiopie dans les domaines de la défense et de l’armement ont explosé cette année et sont passées de 203 000...

« Erdogan cherche à étendre son influence en Afrique »- le Monde

Cyril Bensimon, Le Monde, le 19 octobre 2021 image: Recep Tayyip Erdogan et son épouse avec le ministre angolais des affaires étrangères le 17 octobre,...

La Turquie en pourparlers avec les États-Unis au sujet des F-16 – Le Point

"Le président turc Recep Tayyip Erdogan a fait cette annonce dimanche, alors que la Turquie a été exclue du programme de l’avion de combat...