10.7 C
Paris
dimanche, mai 16, 2021

L’Émissions de l’acort sur L’actualité en Turquie et en France sur Radio 106.3 FM du Vendredi 27 Novembre

Must read

Hamit Bozarslan: ‘Mob boss Peker’s videos show us the second side of the cartel state of Turkey’

Ahval Youtube Channel, May 15, 2021, Yavuz Baydar https://www.youtube.com/watch?v=cB5x1SSt5_g Historian, research director at the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) Hamit Bozarslan gave an...

European ministers call on Turkey to reverse withdrawal from Istanbul Convention

Duvar English, May 11, 2021, image: Yasin AKGUL / AFP Some 31 European ministers from 16 countries have urged the Turkish government to reverse its...

Conflit israélo-palestinien : l’embarras des nouveaux amis arabes d’Israël

L'EXPRESS, Charlotte Lalanne, le 13/05/2021 Pour satisfaire leurs opinions publiques tout en préservant leurs intérêts stratégiques avec Israël, les nouveaux pays partenaires de l'Etat hébreu sont...

Arab states begin dialogue with Turkey after yearslong rift

DW, May 12, 2021, Jennifer Holleis, Kersten Knipp Recent meetings signal that Turkey is reaching out diplomatically to powerful Arab states. But can President Recep...

Pour cette émission du 27 novembre d’Arc-en-Ciel, Jalal Haddad et Öykü Gürpınar ont parlé de la démission de Bülent Arınç, du COVID en Turquie, de la journée de lutte contre les violences sexuelles et sexistes, des violences policières en France notamment contre les migrant·es et réfugié·es à la Place de la République et un producteur de musique, Michel Zecler.

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

“Le mercredi 25 Novembre, lors de son allocution, Erdoğan a critiqué l’ancien vice-Premier ministre Bülent Arınç pour avoir mis en doute l’emprisonnement de l’homme d’affaires Kavala et du politicien kurde Demirtaş, affirmant que ce dernier avait « du sang sur les mains ». De plus, le président turc s’est dit offensé par la suggestion d’Arınç de « lire le livre écrit par le terroriste ». Bülent Arınç a démissionné mardi de son poste  au Haut Conseil Consultatif de la Présidence, invoquant les difficultés que pouvait vivre la réforme judiciaire en raison de ses récentes remarques.

Ensuite, la Turquie a finalement commencé à inclure les cas asymptomatiques dans son décompte quotidien à partir de ce mercredi 25 Novembre, et rapporte ainsi 28 351 nouveau cas en 24h. Avec 6 814 nouveaux « patients », le nombre total de cas symptomatiques dans le pays a atteint 467 730. Dans un contexte de suspicion grandissante quant à l’exactitude des chiffres officiels, le ministre de la santé Fahrettin Koca avait avoué fin septembre que le ministère excluait les cas asymptomatiques de son décompte quotidien. La municipalité métropolitaine d’Istanbul, dirigée par Ekrem İmamoğlu, avait commencé à divulguer le nombre de décès causés par une « maladie infectieuse » dans toute la ville, qui était supérieure aux chiffres nationaux déclarés par le ministère.

Toujours le 25 Novembre, la journée de la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, les femmes se sont réunies pour manifester en Turquie et en France, comme partout autour du globe. Des femmes se sont rassemblées dans le quartier de Kadıköy à Istanbul, en scandant des slogans « Femmes, vie, liberté » (Jin, jiyan, azadi en kurde) et « Le monde serait secoué si les femmes étaient libres ». D’ailleurs, une chanson de Yonca Evcimik a bien secoué les réseaux sociaux turcs, pas parce qu’elle était une réussite, mais au contraire, parce qu’elle était une catastrophe. En France, à part du rassemblement à midi à la Place de la République, il y avait d’autres manifestations dans les quartiers après le coucher du soleil, comme celle à Saint Michel et à Montreuil.

Quant à la France, cette semaine était marquée par les discussions autour de violences policières et la loi de sécurité globale. Au début de la semaine, l’évacuation violente d’un campement éphémère des migrant·es et réfugié·es à la Place de République avait fait le débat. Certaines images diffusées montraient les forces de l’ordre dans l’excès de violence, autant contre les migrant·es et réfugié·es que les journalistes sur place. Plus tard dans la semaine, cette fois c’était l’affaire Michel qui avait suscité des réactions. Un producteur de la musique au 17e arrondissement de Paris, Michel a été insulté, tabassé, matraqué par trois policiers le weekend dernier, puis mis en garde à vue sous l’accusation d’outrage et rébellion. La vidéo circulant dans les réseaux sociaux depuis le jeudi 26 Novembre montre le niveau de violence des policiers, en sorte que le ministre d’Intérieur Darmanin se trouve « choqué » deuxième fois cette semaine par des images de violences policières. Une enquête est ouverte auprès d’Inspection générale de la Police nationale, alors que Darmanin a promis de fonder une commission pour objectif de réécrire l’Article 24 de la loi sécurité globale sur l’interdiction de diffusion malveillante d’images de forces de l’ordre.”

par Öykü Gürpınar et Jalal Haddad

L’association L’ACORT (L’Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie) réalise tous les vendredis l’émission Arc-en-Ciel, diffusée sur Fréquence Paris Plurielle 106.3 FM. Au programme: des débats autour de l’actualité en France et en Turquie, des  informations sur les droits et sur les luttes contre les discriminations et pour l’égalité des droits du mouvement associatif issu de l’immigration et du mouvement social en général, en turc et en français, et un peu de musique ! Rejoignez-nous sur notre podcast : https://soundcloud.com/g-kku-a-arc-en-ciel/

Share the post « L’émission de l’ACORT sur l’actualité en Turquie et en France sur radio 106.3 FM du vendredi 27 novembre

More articles

Latest article

Hamit Bozarslan: ‘Mob boss Peker’s videos show us the second side of the cartel state of Turkey’

Ahval Youtube Channel, May 15, 2021, Yavuz Baydar https://www.youtube.com/watch?v=cB5x1SSt5_g Historian, research director at the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) Hamit Bozarslan gave an...

European ministers call on Turkey to reverse withdrawal from Istanbul Convention

Duvar English, May 11, 2021, image: Yasin AKGUL / AFP Some 31 European ministers from 16 countries have urged the Turkish government to reverse its...

Conflit israélo-palestinien : l’embarras des nouveaux amis arabes d’Israël

L'EXPRESS, Charlotte Lalanne, le 13/05/2021 Pour satisfaire leurs opinions publiques tout en préservant leurs intérêts stratégiques avec Israël, les nouveaux pays partenaires de l'Etat hébreu sont...

Arab states begin dialogue with Turkey after yearslong rift

DW, May 12, 2021, Jennifer Holleis, Kersten Knipp Recent meetings signal that Turkey is reaching out diplomatically to powerful Arab states. But can President Recep...

« Erdogan’s midnight decrees give Turkey nightmares » Pinar Tremblay

Al-Monitor, 13 May 2021, "The overnight decrees increasingly governing Turkey have become a source of livid satire and agony for millions of Turks. The Turkish government...