19.8 C
Paris
lundi, août 2, 2021

Toutes aux Frontières- une action féministe pour un lieu sûr pour toutes.

Must read

Ces esclaves que l’État islamique détient en Turquie – Journal du Dimanche

JDD, 26 juillet 2021, Killian Cogan Aux portes de la ville, un imposant panneau à l'effigie d'un ­Atatürk contemplatif. Plus loin, des femmes portant le...

Controversial cleric’s ‘modesty call’ to Turkish volleyball team bounces back at him – Al-Monitor

Al-Monitor, July 27,2021, Nazlan Ertan, image: Mert Bülent Uçma Following a victory by the Turkish women's volleyball team over China at the Tokyo Olympics, the...

Conflit en Afghanistan : la Turquie se prépare à un afflux de migrants – La Croix

La Croix, 30 juillet 2021, Caroline Vinet, image: Reuters La Turquie construit actuellement un mur à sa frontière avec l’Iran pour empêcher le passage des...

62 personnes hospitalisées après un feu de forêt – RTL

RTL, 29 juillet, 2021, Marie Gingault & AFP "Le départ de l'incendie à partir de quatre points différents fait penser à un incendie criminel", a déclaré le...

Observatoire de la Turquie Contemporaine, 30 juin 2021, Nilüfer Gros

Le 5 Juin 2021, à Nice, initiée par la sociologue turque Pinar Selek, Toutes aux Frontières, groupe international féministe, manifestait pour dénoncer les politiques migratoires européennes actuelles, la militarisation des frontières, la criminalisation des personnes migrantes, les violences faites aux femmes, enfants et minorités de genre sur la route de l’exil. Cette manifestation multilingue était conduite par des femmes  italiennes, ougandaises, colombiennes, allemandes, tunisiennes, espagnoles, algériennes, suisses, kurdes, turques, autrichiennes, syriennes, arméniennes, anglaises, ivoiriennes, guatémaltèques, mexicaines, chiliennes, irakiennes, belges, françaises maralpines, ardéchoises, basques, garonnaises, lyonnaises, ariégeoises, bas-alpines, iséroises, parisiennes, séquano-dionysiennes, rhodaniennes et d’autres.  

Nice, ville stratégique qui aurait pu mieux donner accès à des conditions de vie dignes et qui est devenue emblématique de la répression policière et des violations des droits fondamentaux des exilés a accueilli pour l’occasion entre 5000-8000 féministes et  LGBTQI+ avec les collectifs des sans-papiers pour « une Europe sans muraille ».

Des figures internationales ont exprimé leur solidarité avec l’action, notamment  Carmen Castillo, écrivaine et cinéaste chilienne, Laurence Cohen, Sénatrice du Val-de-Marne (Ile-de-France), Ariane Ascaride, actrice française parmi d’autres.

Esther Bejarano née en 1924, une survivante juive allemande du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau, musicienne et toujours active au sein du Comité international d’Auschwitz a exprimé son soutien par sa lettre lue par les organisatrices de l’action.

« …Plus les gens fuyaient, plus les frontières et les ports leur étaient fermés. Beaucoup d’entre eux auraient pu échapper aux camps de concentration, à la souffrance et au meurtre, si la voie vers un lieu sur leur avait été ouverte. J’ai survécu à Auschwitz et Ravensbrück. Il est de mon devoir, tant que j’en ai la force, de témoigner de ce qui s’est passé et de mettre en garde contre des développements parallèles aujourd’hui… » Esther Bejarano, présidente d’honneur de l’Association des persecuté.es du régime nazi, Allemagne.

Les prises de parole et les performances artistiques ont permis de rendre visibles les parcours, les difficultés des réfugiées mais aussi « la force, la créativité et la détermination de celles et ceux qui sont en première ligne face au racisme, à la xénophobie et au patriarcat, ainsi qu’à leurs soutiens. » Initié par Pınar Selek, écrivaine féministe turque, sociologue et militante antimilitariste qui vit en France, l’action est soutenue par plus de cent associations et collectives. 

Zarys Falcon chanteuse colombienne a inspiré les manifestants par sa voix perçante, poétique.  Parmi les prises de parole une journaliste iraqienne menacée par Daesh a raconté son périple de réfugiée ainsi que celui des femmes du Moyen-Orient où la situation s’aggrave toujours. Des réfugiées ont déclamé leurs poèmes en différentes langues et conté leurs histoires. L’Associations Des Lesbiennes dépassent les frontières a également pris parole.

Pour lire le communiqué de presse cliquez ICI

More articles

Latest article

Ces esclaves que l’État islamique détient en Turquie – Journal du Dimanche

JDD, 26 juillet 2021, Killian Cogan Aux portes de la ville, un imposant panneau à l'effigie d'un ­Atatürk contemplatif. Plus loin, des femmes portant le...

Controversial cleric’s ‘modesty call’ to Turkish volleyball team bounces back at him – Al-Monitor

Al-Monitor, July 27,2021, Nazlan Ertan, image: Mert Bülent Uçma Following a victory by the Turkish women's volleyball team over China at the Tokyo Olympics, the...

Conflit en Afghanistan : la Turquie se prépare à un afflux de migrants – La Croix

La Croix, 30 juillet 2021, Caroline Vinet, image: Reuters La Turquie construit actuellement un mur à sa frontière avec l’Iran pour empêcher le passage des...

62 personnes hospitalisées après un feu de forêt – RTL

RTL, 29 juillet, 2021, Marie Gingault & AFP "Le départ de l'incendie à partir de quatre points différents fait penser à un incendie criminel", a déclaré le...

Symbolizing refugee children, giant puppet Little Amal’s journey begins in Antep – Bianet

Bianet English, July 27, 2021 With her kilometers long journey from Turkey’s Antep to England’s Manchester, Little Amal will raise concerns and publicity about the...