5.1 C
Paris
dimanche, novembre 28, 2021

Histoire en séries: la série Turque “Vatanim Sensin”

Must read

Turquie : grave crise en vue ? – Capital

"La livre turque, devise de la Turquie, s’est effondrée, depuis un an. Une chute qui tend à s'accélérer, sur fond de politique monétaire aberrante....

Violences faites aux femmes : l’inquiétante évolution de la Turquie – The Conversation

"Sacralisée, l’institution familiale traditionnelle devient un totem qu’il faut, selon le gouvernement en place, défendre contre d’hypothétiques « menaces ». Dans les faits, cette posture des...

Netflix series awakens ghosts of past for Turkey’s Jews – Al-Monitor

"The Club is a microcosm of the ethnic variety in Istanbul, with Greek waiters, Armenian light operators and Greek dancing girls." says Nazlan Ertan...

Turkey’s war of water against Syria’s Kurds – Al-Monitor

"Alongside shelling and drones, Turkey is weaponizing water supplies in northeast Syria, turning an already horrible situation into a nightmare" reports Amberin Zaman on...

Vatanım Sensin (« Ma patrie, c’est toi ») est une sérié télévisée historique turque diffusée d’octobre 2016 à juin 2018 sur la chaîne Kanal D. La série se déroule dans les dernières années de l’Empire ottoman et durant la Guerre d’indépendance. Elle débute avec la guerre des Balkans et la mort du personnage principal qui incarne un des premiers combattants turcs ayant ouvert le feu sur les soldats grecs à leur débarquement à Izmir le 15 mai 1919. La saison 1 s’achève avec la fondation de la Grande Assemblée nationale de Turquie en 1920.

Elodie Gavrilof, doctorant à l’EHESS commente ici cette série pour la platforme Histoire en séries https://www.histoireenseries.com. Elle travaille sur les écoles arméniennes en Turquie et en Arménie soviétique dans l’entre-deux-guerres. Elle est actuellement chercheuse associée à l’IFEA, l’Institut français d’études anatoliennes à Istanbul. “Après avoir fait une présentation générale des dizi (série turques et leur diffusion à travers le monde) elle détaille la mise en scène du peuple et de la nation turque dans Vatanım Sensin (La figure de l’homme turc, la place des femmes dans la série et une foi absolue en Mustafa Kemal). Elle décrit ensuite la guerre d’indépendance et le front de l’ouest (la déliquescence de l’Empire, l’occupation grecque de Smyrne/Izmir et les personnages grecs dans la série). Enfin, Elodie Gavrilof détaille la mise en scène de la naissance de la République turque, symbole de retour à la paix et de pacification des relations inter-communautaires”

More articles

Latest article

Turquie : grave crise en vue ? – Capital

"La livre turque, devise de la Turquie, s’est effondrée, depuis un an. Une chute qui tend à s'accélérer, sur fond de politique monétaire aberrante....

Violences faites aux femmes : l’inquiétante évolution de la Turquie – The Conversation

"Sacralisée, l’institution familiale traditionnelle devient un totem qu’il faut, selon le gouvernement en place, défendre contre d’hypothétiques « menaces ». Dans les faits, cette posture des...

Netflix series awakens ghosts of past for Turkey’s Jews – Al-Monitor

"The Club is a microcosm of the ethnic variety in Istanbul, with Greek waiters, Armenian light operators and Greek dancing girls." says Nazlan Ertan...

Turkey’s war of water against Syria’s Kurds – Al-Monitor

"Alongside shelling and drones, Turkey is weaponizing water supplies in northeast Syria, turning an already horrible situation into a nightmare" reports Amberin Zaman on...

Le chef du CHP promet de reconnaître les torts causés par son parti dans le passé – RFI

"En Turquie, l’opposition avance ses pions en prévision des élections de juin 2023, qui s’annoncent comme les plus risquées pour le président Recep Tayyip...