3.3 C
Paris
samedi, décembre 3, 2022

Histoire en séries: la série Turque “Vatanim Sensin”

Must read

Building restoration program shores up Istanbul’s cultural heritage – Al-Monitor/Andrew Wilks

"Istanbul is working to protect its neglected structures while providing arts and culture spaces for the public" reports Andrew Wilks in Al-Monitor. Behind a yellow...

Analysis: Europe wary of Turkish hub to hide gas ‘made in Moscow’ – Reuters

"President Vladimir Putin's plan to make Turkey a hub for Russian gas in theory could allow Moscow to mask its exports with fuel from...

Les visées de la Turquie en Syrie inquiètent Washington, Bruxelles et… Moscou – Les Echos/Yves Bourdillon

"La Turquie multiplie les menaces envers les Kurdes en Syrie, préoccupant Moscou et Washington pourtant à couteaux tirés par ailleurs. Le président turc, Recep...

Turkish government banks on Gulf financial support to save economy – Al-Monitor/Mustafa Sonmez

"As crucial elections near, Ankara pins hope on financial support from “friendly” countries to ease its foreign currency shortfall and rein in inflation" reports...

Vatanım Sensin (« Ma patrie, c’est toi ») est une sérié télévisée historique turque diffusée d’octobre 2016 à juin 2018 sur la chaîne Kanal D. La série se déroule dans les dernières années de l’Empire ottoman et durant la Guerre d’indépendance. Elle débute avec la guerre des Balkans et la mort du personnage principal qui incarne un des premiers combattants turcs ayant ouvert le feu sur les soldats grecs à leur débarquement à Izmir le 15 mai 1919. La saison 1 s’achève avec la fondation de la Grande Assemblée nationale de Turquie en 1920.

Elodie Gavrilof, doctorant à l’EHESS commente ici cette série pour la platforme Histoire en séries https://www.histoireenseries.com. Elle travaille sur les écoles arméniennes en Turquie et en Arménie soviétique dans l’entre-deux-guerres. Elle est actuellement chercheuse associée à l’IFEA, l’Institut français d’études anatoliennes à Istanbul. “Après avoir fait une présentation générale des dizi (série turques et leur diffusion à travers le monde) elle détaille la mise en scène du peuple et de la nation turque dans Vatanım Sensin (La figure de l’homme turc, la place des femmes dans la série et une foi absolue en Mustafa Kemal). Elle décrit ensuite la guerre d’indépendance et le front de l’ouest (la déliquescence de l’Empire, l’occupation grecque de Smyrne/Izmir et les personnages grecs dans la série). Enfin, Elodie Gavrilof détaille la mise en scène de la naissance de la République turque, symbole de retour à la paix et de pacification des relations inter-communautaires”

More articles

Latest article

Building restoration program shores up Istanbul’s cultural heritage – Al-Monitor/Andrew Wilks

"Istanbul is working to protect its neglected structures while providing arts and culture spaces for the public" reports Andrew Wilks in Al-Monitor. Behind a yellow...

Analysis: Europe wary of Turkish hub to hide gas ‘made in Moscow’ – Reuters

"President Vladimir Putin's plan to make Turkey a hub for Russian gas in theory could allow Moscow to mask its exports with fuel from...

Les visées de la Turquie en Syrie inquiètent Washington, Bruxelles et… Moscou – Les Echos/Yves Bourdillon

"La Turquie multiplie les menaces envers les Kurdes en Syrie, préoccupant Moscou et Washington pourtant à couteaux tirés par ailleurs. Le président turc, Recep...

Turkish government banks on Gulf financial support to save economy – Al-Monitor/Mustafa Sonmez

"As crucial elections near, Ankara pins hope on financial support from “friendly” countries to ease its foreign currency shortfall and rein in inflation" reports...

Orhan Pamuk : « Je suis graphomane et photomaniaque ! » – L’Orient-Le Jour

"De passage à Paris dans le cadre d’une tournée de promotion de son nouveau livre, Souvenirs des montagnes au loin, Carnets dessinés, une invention...