18.1 C
Paris
mercredi, octobre 20, 2021

L’administration de Biden Maintient une Position Intransigeante sur l’achat de S-400 par la Turquie

Must read

Little Amal était à Paris – vidéo

Amal est le nom d’une petite fille géante qui arpente les chemins des réfugiés et que représente cette extraordinaire marionnette de 3.5 mètres. Trois...

Ankara convoque dix ambassadeurs après un nouvel appel à la libération d’Osman Kavala – Le Monde

"Dix pays ont estimé, lundi, que le retard dans le procès de l’opposant Kavala « jet une ombre sur le respect de la démocratie...

Education et coopération militaire : la stratégie de la Turquie pour s’imposer en Ethiopie – Le Monde

“Les exportations turques en Ethiopie dans les domaines de la défense et de l’armement ont explosé cette année et sont passées de 203 000...

« Erdogan cherche à étendre son influence en Afrique »- le Monde

Cyril Bensimon, Le Monde, le 19 octobre 2021 image: Recep Tayyip Erdogan et son épouse avec le ministre angolais des affaires étrangères le 17 octobre,...

Le journal Duvar (7/02/2021)rapporte que le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré: “la position des Etats-Unis sur l’acquisition par la Turquie des systèmes de défense anti-missiles S-400 n’a pas changé sous la nouvelle administration Biden . “Nous demandons instamment à la Turquie de ne pas conserver le système S-400”, a-t-il déclaré “

“(…) Après que la Turquie ait procédé à l’achat des S-400, les États-Unis ont suspendu leur participation au programme F-35 Joint Strike Fighter pendant qu’ils continuaient à négocier avec Ankara.

En octobre 2020, la Turquie a de nouveau mis les États-Unis en colère en testant le système de fabrication russe. Le Pentagone a déclaré à l’époque que le test risquait d’avoir de graves conséquences sur les relations américano-turques, et le Département d’État a déclaré que le test était inacceptable et qu’il constituait “un pas évident dans la mauvaise direction”.

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a alors déclaré que les tests se poursuivraient sans qu’Ankara ne demande l’autorisation à Washington.

En décembre 2020, les États-Unis ont annoncé des sanctions, notamment l’interdiction de toutes les licences d’exportation américaines à la Présidence des industries de la défense (SSB) ainsi que le gel des avoirs de son président, İsmail Demir, de son vice-président et de deux employés.”

“Biden n’a pas encore parlé avec Erdoğan depuis qu’il est devenu président”.

More articles

Latest article

Little Amal était à Paris – vidéo

Amal est le nom d’une petite fille géante qui arpente les chemins des réfugiés et que représente cette extraordinaire marionnette de 3.5 mètres. Trois...

Ankara convoque dix ambassadeurs après un nouvel appel à la libération d’Osman Kavala – Le Monde

"Dix pays ont estimé, lundi, que le retard dans le procès de l’opposant Kavala « jet une ombre sur le respect de la démocratie...

Education et coopération militaire : la stratégie de la Turquie pour s’imposer en Ethiopie – Le Monde

“Les exportations turques en Ethiopie dans les domaines de la défense et de l’armement ont explosé cette année et sont passées de 203 000...

« Erdogan cherche à étendre son influence en Afrique »- le Monde

Cyril Bensimon, Le Monde, le 19 octobre 2021 image: Recep Tayyip Erdogan et son épouse avec le ministre angolais des affaires étrangères le 17 octobre,...

La Turquie en pourparlers avec les États-Unis au sujet des F-16 – Le Point

"Le président turc Recep Tayyip Erdogan a fait cette annonce dimanche, alors que la Turquie a été exclue du programme de l’avion de combat...