8.9 C
Paris
jeudi, octobre 28, 2021

“Le cheminement complexes des nouvelles relations turco-arabes ” – Jean-Paul Burdy ; Jean Marcou

Must read

Ariane Bonzon: « Un écrivain turc doit-il avoir fait de la prison pour plaire aux jurys littéraires français? » – Slate

La très bonne nouvelle du prix Femina étranger 2021 attribué à «Madame Hayat», "confirme le succès commercial récent d'Ahmet Altan et de l'une...

Turkey’s uncovering of Mossad-run spy ring unlikely to further worsen ties with Israel – Fehim Taştekin – Al-Monitor

"The Turkish media may be abuzz with reports about the foiling of a Mossad-run spy ring, but Israel appears unimpressed, and observers see no...

Turkey, Russia and Iran in the Middle East. Establishing a New Regional Order – Entretien avec Bayram Balci et Nicolas Monceau

Bayram Balci et Nicolas Monceau et les dix contributeurs de Turkey, Russia and Iran in the Middle East. Establishing a New Regional Order publié dans la collection du CERI...

En Turquie, les milieux d’affaires critiquent la politique économique d’Erdogan – Le Monde

"L’économie turque est entrée dans une nouvelle zone de turbulences. La chute de la livre et la mainmise du pouvoir sur la Banque centrale...

Hérodote. 2013, 148(1), p. 8-22.; La Découverte, 2013. Language: French, Base de données: Cairn.info

C’est pendant la guerre froide que la rupture entre la Turquie et le monde arabe aura été la plus évidente. Le gouvernement de l’AKP, au pouvoir depuis 2002, a mené une politique d’ouverture économique, de médiation politique et de soft power active en direction du monde arabe. C’est surtout après 2007, en 2009-2010, que la politique de « zéro problème avec les voisins » s’est déployée en direction de l’Irak et en particulier de la Syrie. Les « printemps arabes » ont brutalement remis en cause cette politique, et fortement réduit la capacité d’influence régionale de la Turquie. La crise syrienne, le retour de la diplomatie égyptienne, l’activisme du Qatar, les tensions avec l’Iran, la Russie et Israël : autant d’éléments qui contraignent Ankara à subir le mouvement plus qu’à le maîtriser. L’issue de la crise syrienne sera évidemment décisive pour la nécessaire redéfinition de la politique régionale arabe d’Ankara.

The split between Turkey and the Arab world became most obvious during the Cold War. The AKP government, in power since 2002, has pursued an active policy of economic openness, political mediation, and “soft power” in the Arab world. The policy of “zero problems with neighbors” was implemented after 2007, especially in 2009–2010, toward Iraq and more specifically Syria. The Arab Springs strongly challenged this policy and greatly reduced Turkey’s regional influence. The Syrian crisis, the return of Egyptian diplomacy, the activism of Qatar, and tensions with Iran, Russia, and Israel are all factors that forced Ankara to suffer the effects of the movement rather than control it. The outcome of the Syrian crisis will obviously be decisive for the necessary redefinition of Ankara’s regional Arab policy.HER_148_0008_Burdy_Marcou_Le cheminement complexe des nouvelles relations turco-arabesDownload

More articles

Latest article

Ariane Bonzon: « Un écrivain turc doit-il avoir fait de la prison pour plaire aux jurys littéraires français? » – Slate

La très bonne nouvelle du prix Femina étranger 2021 attribué à «Madame Hayat», "confirme le succès commercial récent d'Ahmet Altan et de l'une...

Turkey’s uncovering of Mossad-run spy ring unlikely to further worsen ties with Israel – Fehim Taştekin – Al-Monitor

"The Turkish media may be abuzz with reports about the foiling of a Mossad-run spy ring, but Israel appears unimpressed, and observers see no...

Turkey, Russia and Iran in the Middle East. Establishing a New Regional Order – Entretien avec Bayram Balci et Nicolas Monceau

Bayram Balci et Nicolas Monceau et les dix contributeurs de Turkey, Russia and Iran in the Middle East. Establishing a New Regional Order publié dans la collection du CERI...

En Turquie, les milieux d’affaires critiquent la politique économique d’Erdogan – Le Monde

"L’économie turque est entrée dans une nouvelle zone de turbulences. La chute de la livre et la mainmise du pouvoir sur la Banque centrale...

Fehim Taştekin: « Turkey sends mixed signals over Syrian mercenaries in Libya » – Al-Monitor

"Turkey’s withdrawal of a limited number of Syrian militia from Libya is aiming to sidestep potential accusations of spoiling the election process in the...