25.3 C
Paris
lundi, août 15, 2022

Pour Erdogan, «les choses ont mal commencé» entre la Turquie et Biden – Le Figaro

Must read

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Les relations avec le président américain Joe Biden «n’ont pas bien commencé», a déclaré jeudi 23 septembre le président turc Recep Tayyip Erdogan devant des médias turcs en évoquant les avions de combat F-35 dont son pays a été écarté. » explique Le Figaro.

«Mon souhait est d’avoir des relations amicales et pas hostiles (avec les États-Unis). Mais le cours des choses, entre deux alliés de l’Otan, n’est pas actuellement de bon augure» a déploré Erdogan en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, selon l’agence étatique Anadolu.

«Les F-35 ne nous ont pas été livrés»

«J’ai bien travaillé avec (le président George W) Bush, le fils. J’ai bien travaillé avec (Barack) Obama et (Donald) Trump. Mais je ne peux pas dire qu’on ait bien commencé avec Biden», a-t-il insisté. Erdogan est revenu notamment sur le dossier des avions de combat américains F-35, dont la Turquie avait commandé une centaine d’exemplaires avant d’en être écartée pour avoir acheté des missiles russes S-400. «Nous avons acheté les F-35, payé 1,4 milliard de dollars et les F-35 ne nous ont pas été livrés» a-t-il dit.

«Pour nous, l’affaire des (missiles russes) S-400 est réglée. Il n’est pas possible de faire marche arrière. Les États-Unis doivent bien le comprendre (…) Nous, en tant que Turquie, nous sommes honnêtes mais les États-Unis ne l’ont malheureusement pas été et ne le sont pas», a-t-il poursuivi. «Nous allons de l’avant (…) Nous frapperons à d’autres portes» «La Turquie achète ce qu’il faut pour sa défense», a-t-il prévenu.

Par ailleurs, considérant la situation nouvelle en Afghanistan, créée par le retrait des forces américaines et l’arrivée des talibans au pouvoir, le chef de l’État turc a estimé que «ce sont les États-Unis qui doivent en payer le prix» en cas d’exode massif des Afghans. «Où vont aller ces réfugiés maintenant? Il est impensable que la Turquie ouvre ses portes et les accepte. Ce n’est pas un corridor ouvert à nous», a-t-il martelé.

Recep Tayyip Erdogan fait régulièrement valoir que son pays de 84 millions d’habitants accueille déjà cinq millions de migrants et de réfugiés, dont environ 3,7 millions en provenance de Syrie et jusqu’à 420.000 Afghans.

Le Figaro, 23 septembre 2021, image: EDUARDO MUNOZ / POOL / AFP

More articles

Latest article

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Turkey’s inflation hits almost 80% as Erdogan insists on low-rate policy ». Mustafa Sönmez/AL MONITOR

"Despite a relative slowdown in July, Turkey’s consumer inflation appears on course to overshoot the central bank’s newly revised year-end forecast of 60.4%" says...