10.9 C
Paris
mercredi, octobre 27, 2021

“Quelle Turquie après le k émalisme ?” Nora Seni

Must read

Fehim Taştekin: « Turkey sends mixed signals over Syrian mercenaries in Libya » – Al-Monitor

"Turkey’s withdrawal of a limited number of Syrian militia from Libya is aiming to sidestep potential accusations of spoiling the election process in the...

Que vaut l’armée turque? – vidéo – Le Figaro

https://www.youtube.com/watch?v=G4N_KpMia-0 « Alors que la Turquie n’a jamais été aussi engagée en dehors de ses frontières, les tensions se multiplient avec ses propres alliés, à commencer...

Erdogan renonce à expulser 10 ambassadeurs occidentaux – Le Figaro

"Pour les observateurs, il s'agissait surtout avec ce mouvement d'humeur de «faire diversion», la Turquie étant en proie à une crise économique, avec un taux...

Didier Billion: « Erdogan joue un jeu dangereux » -TV5Monde

"On sait que la situation économique se dégrade de façon préoccupante en Turquie, et qu'une partie de l'électorat d'Erdogan est en train de le...

Article de la revue France Forum  Pour lire l’article intégral Download

LLa politique étrangère n’est pas indépendante de la scène domestique. Celle-ci est drastiquement polarisée par la stratégie de Erdogan entre musulmans conservateurs et population sécularisée, entre un « nous » et « eux », produits discursifs de ce président. Cette stratégie s’emploie à éloigner la Turquie autant de sa propre histoire récente, celle de la république laïque, kémaliste, que du monde occidental, de ses valeurs, de ses régimes politiques et, finalement, de son mode de vie. En novembre 2019, à l’occasion de la sixième « convention de la religion » (Din surasi), Erdogan déclarait qu’il faudrait dorénavant installer l’islam au centre de la vie des citoyens turcs : « Ce n’est pas l’islam qui agira selon nous, c’est nous qui agirons selon l’islam. Même si cela nous est pénible, nous installerons au centre de notre vie, non les conditions de l’époque, mais les commandements de notre religion1. » Plus que des propos incantatoires, il faut voir une vraie annonce programmatique dans cette déclaration. En effet, cette injonction ponctue le discours de clôture de la convention dans lequel Erdogan expose son « analyse » concernant le retard de deux siècles des pays musulmans sur l’Occident. La principale cause de ce retard réside, selon lui, dans « l’abandon de la concertation [sura ou istisare] entre musulmans » : « Nous avons oublié la tradition que nous avions de nous concerter entre nous autres musulmans » disait- il, « et avons cherché les solutions à nos problèmes auprès des capitales occidentales. il est temps que l’umma se ressaisisse2. »


ÉLOIGNER LA TURQUIE DE SON HISTOIRE RÉCENTE. On peut lire, ici, une particularité du mode opératoire de Erdogan : il annonce de manière tout à fait provocatrice un projet qui bouscule les institutions politiques et administratives – ici, la laïcité – et les modes de pensée de la population. Il attend…

Pour lire la suite

More articles

Latest article

Fehim Taştekin: « Turkey sends mixed signals over Syrian mercenaries in Libya » – Al-Monitor

"Turkey’s withdrawal of a limited number of Syrian militia from Libya is aiming to sidestep potential accusations of spoiling the election process in the...

Que vaut l’armée turque? – vidéo – Le Figaro

https://www.youtube.com/watch?v=G4N_KpMia-0 « Alors que la Turquie n’a jamais été aussi engagée en dehors de ses frontières, les tensions se multiplient avec ses propres alliés, à commencer...

Erdogan renonce à expulser 10 ambassadeurs occidentaux – Le Figaro

"Pour les observateurs, il s'agissait surtout avec ce mouvement d'humeur de «faire diversion», la Turquie étant en proie à une crise économique, avec un taux...

Didier Billion: « Erdogan joue un jeu dangereux » -TV5Monde

"On sait que la situation économique se dégrade de façon préoccupante en Turquie, et qu'une partie de l'électorat d'Erdogan est en train de le...

« Le mauvais calcul d’Erdogan » – Le Monde

"Le président turc menace d’expulser les ambassadeurs de dix pays, dont les Etats-Unis, l’Allemagne et la France, à qui il reproche d’avoir signé un...