9.1 C
Paris
jeudi, février 2, 2023

FRANCE Info : LA Turquie promet de “Répliquer Fermement ” après La dissolution d’un groupe Ultranationaliste Turc en France

Must read

Erdogan’s popularity surges to two-year high after boost in spending – Ragip Soylu / MIDDLE EAST EYE

"The popularity of Turkish President Recep Tayyip Erdogan and his party has hit a two-year high following a huge boost in spending and steps that have benefited...

Sweden’s NATO Problem Is Also Turkey’s NATO Problem – Alper Coskun / CARNEGIE

"The image of Turkey standing in the way of Sweden and Finland’s historic decision to join the alliance, against the backdrop of the war...

« En Turquie, l’État de droit recule, et l’influence russe s’accroît » – Marc Pierini / La CROIX

Marc Pierini, ancien ambassadeur de l’UE notamment en Turquie (2006-2011) et Syrie (1998-2002), propose une analyse de la situation de la Turquie à trois...

Pro-Iran group claims attack on Turkey’s base in northern Iraq – AL-MONITOR

"The so-called Bashiqa base, which has long been a source of tension between Ankara and Baghdad, is a frequent target of rocket attacks by pro-Iranian...

franceinfo avec AFP, publié le 04/11/2020 | 19:21 photo: Armend NIMANI (AFP/Archives)

Selon Ankara, “il est nécessaire de protéger la liberté d’expression et de réunion des Turcs de France” en réaction à la dissolution des Loups gris.

La Turquie a prévenu, mercredi 4 novembre, qu’elle allait riposter à la dissolution par la France de l’organisation ultranationaliste turque des Loups gris, qualifiant cette décision de “provocation”“Nous soulignons qu’il est nécessaire de protéger la liberté d’expression et de réunion des Turcs de France (…) et que nous répliquerons de la plus ferme des manières à cette décision”, a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères.

Ankara a ajouté qu’il “n’existe pas de mouvement appelé ‘Les Loups gris’”, qualifiant le mouvement dissous par la France d’“objet imaginaire”. Aujourd’hui, de nombreuses personnes se revendiquant comme des Loups gris sont de simples sympathisants de la mouvance nationaliste turque qui utilisent un signe de ralliement : un pouce joint au majeur et à l’annulaire, pour former une tête de loup. Recep Tayyip Erdogan a plusieurs fois fait ce geste lors de meetings.

Les Loups gris accusés d’incitation à la violence

Plus tôt dans la journée, le ministre français de l’Intérieur avait annoncé la dissolution du “mouvement des Loups gris” en réaction à de récentes violences opposant membres des communautés turque et arménienne de France. 

Selon le gouvernement français, “plusieurs foyers de ce ‘mouvement des Loups gris’ ont été identifiés sur le territoire” et “ses membres participent à des camps d’entraînement”, notamment un “camp des armes de jeunesse” organisé en Ardèche en décembre 2019. Les Loups gris promeuvent “une idéologie tendant à discriminer voire à provoquer à la violence contre les personnes d’origine kurde et arménienne”, poursuit le décret.

Cette décision intervient sur fond de fortes tensions diplomatiques entre la France et la Turquie, liées notamment à des désaccords sur la Syrie et la Libye, mais aussi à des attaques personnelles du président turc Recep Tayyip Erdogan contre son homologue français Emmanuel Macron, dont il a mis en cause la “santé mentale”.

Share the post « Franceinfo: La Turquie promet de “répliquer fermement” après la dissolution d’un groupe ultranationaliste turc en France »

More articles

Latest article

Erdogan’s popularity surges to two-year high after boost in spending – Ragip Soylu / MIDDLE EAST EYE

"The popularity of Turkish President Recep Tayyip Erdogan and his party has hit a two-year high following a huge boost in spending and steps that have benefited...

Sweden’s NATO Problem Is Also Turkey’s NATO Problem – Alper Coskun / CARNEGIE

"The image of Turkey standing in the way of Sweden and Finland’s historic decision to join the alliance, against the backdrop of the war...

« En Turquie, l’État de droit recule, et l’influence russe s’accroît » – Marc Pierini / La CROIX

Marc Pierini, ancien ambassadeur de l’UE notamment en Turquie (2006-2011) et Syrie (1998-2002), propose une analyse de la situation de la Turquie à trois...

Pro-Iran group claims attack on Turkey’s base in northern Iraq – AL-MONITOR

"The so-called Bashiqa base, which has long been a source of tension between Ankara and Baghdad, is a frequent target of rocket attacks by pro-Iranian...

Défections. Le meurtre d’un chef des “Loups gris” déchire l’extrême droite turque – COURRIER INTERNATIONAL

"Figure montante de l’ultradroite, Sinan Ates a été assassiné le 30 décembre dernier. Les soupçons se portent sur le MHP, un parti d’extrême droite. Un...