7 C
Paris
samedi, novembre 26, 2022

IDLIB ou la fin du processus d’astana ?

Must read

Chronique illustrée d’une Turquie en dépression – OrientXXI/Jean Stern

"Célèbre dessinateur turc, Ersin Karabulut décrypte avec un récit graphique, Journal inquiet d’Istanbul, l’histoire politique récente de son pays marquée par l’ascension de Recep Tayyip Erdoğan...

Les Kurdes syriens craignent qu’Ankara ne s’empare de leur ville « symbole » – Le Point

"Dans la ville kurde syrienne de Kobané, ciblée par une offensive militaire d'Ankara, Saleh Abdo Khalil montre un "musée" à ciel ouvert : "Daech (acronyme...

Frappes de la Turquie contre les Kurdes : « Erdogan n’a l’aval ni des Russes ni des Américains » – Le Monde/Entretien avec Didier Billion

"Selon Didier Billion, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Moscou veut éviter tout risque de déstabilisation de Bachar Al-Assad, qui reste son...

Missing legal, tech safeguards worry Turks as elections loom – Al-Monitor/Gokcer Tahincioglu

"Few legal safeguards exist to prevent the Turkish authorities from restricting internet access on election day, experts say, as the opposition scrambles to devise...

Le coordonnateur de l’action humanitaire régionale des Nations Unies pour la crise en Syrie, M. Panos Moumtzis, a déclaré Lundi 10 juin à Reuters que “près de deux millions de réfugiés pourraient fuir en Turquie si les combats s’intensifiaient dans le nord-ouest de la Syrie. “

Soutenue par la Russie l’armée syrienne a lancé une nouvelle offensive sur la province d’Idlib avec “des attaques aériennes et des combats au sol . Des dizaines de milliers de personnes ont déjà été contraint de quitter leur maison.

Panos Moumtzis n’a pas craint d’être alarmiste dans ses déclarations en disant “si cela continue, et si le conflit s’intensifie, nous pourrions voir réellement des centaines de milliers, un million, deux, en direction des frontières avec la Turquie”.

Il a ajouté “Nous assistons à une offensive qui vise vraiment – ou a un impact sur – les hôpitaux et les écoles dans les zones civiles, dans les zones où vivent la population et les zones urbaines – ce qui est contraire au droit international humanitaire”. Dans ce contexte, les combats s’intensifiant l’accord passé à Astana entre la Russie et la Turquie visant à désamorcer les combats n’est effectivement plus en vigueur.

Dans cette situation où la Russie et la Turquie occupent des positions d’adversaires en Syrie, l’un soutenant Assad et l’autre les djihadistes émanant d’Al Qaïda, la Turquie pourra-t-elle continuer à surenchérir en menaçant d’acquérir les S-400 russes contre la volonté des Etats Unis et renoncer aux avions F-35

More articles

Latest article

Chronique illustrée d’une Turquie en dépression – OrientXXI/Jean Stern

"Célèbre dessinateur turc, Ersin Karabulut décrypte avec un récit graphique, Journal inquiet d’Istanbul, l’histoire politique récente de son pays marquée par l’ascension de Recep Tayyip Erdoğan...

Les Kurdes syriens craignent qu’Ankara ne s’empare de leur ville « symbole » – Le Point

"Dans la ville kurde syrienne de Kobané, ciblée par une offensive militaire d'Ankara, Saleh Abdo Khalil montre un "musée" à ciel ouvert : "Daech (acronyme...

Frappes de la Turquie contre les Kurdes : « Erdogan n’a l’aval ni des Russes ni des Américains » – Le Monde/Entretien avec Didier Billion

"Selon Didier Billion, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Moscou veut éviter tout risque de déstabilisation de Bachar Al-Assad, qui reste son...

Missing legal, tech safeguards worry Turks as elections loom – Al-Monitor/Gokcer Tahincioglu

"Few legal safeguards exist to prevent the Turkish authorities from restricting internet access on election day, experts say, as the opposition scrambles to devise...

Syrie : un raid turc a mis les forces américaines en danger – Le Figaro

"Une frappe turque contre une base conjointe des forces kurdes et de la coalition internationale antijihadiste dans le nord-est de la Syrie a mis les...