8.2 C
Paris
samedi, novembre 26, 2022

Medz Bazar continue sur sa lancée et ouvre les chants des possibles de la paix, avec le nouveau single « Vodki »

Must read

Chronique illustrée d’une Turquie en dépression – OrientXXI/Jean Stern

"Célèbre dessinateur turc, Ersin Karabulut décrypte avec un récit graphique, Journal inquiet d’Istanbul, l’histoire politique récente de son pays marquée par l’ascension de Recep Tayyip Erdoğan...

Les Kurdes syriens craignent qu’Ankara ne s’empare de leur ville « symbole » – Le Point

"Dans la ville kurde syrienne de Kobané, ciblée par une offensive militaire d'Ankara, Saleh Abdo Khalil montre un "musée" à ciel ouvert : "Daech (acronyme...

Frappes de la Turquie contre les Kurdes : « Erdogan n’a l’aval ni des Russes ni des Américains » – Le Monde/Entretien avec Didier Billion

"Selon Didier Billion, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Moscou veut éviter tout risque de déstabilisation de Bachar Al-Assad, qui reste son...

Missing legal, tech safeguards worry Turks as elections loom – Al-Monitor/Gokcer Tahincioglu

"Few legal safeguards exist to prevent the Turkish authorities from restricting internet access on election day, experts say, as the opposition scrambles to devise...

France Inter, 17 Mai 2021, Aline Afanoukoé

Medz Bazar ou comment faire rimer engagement, folk, envoûtement et bohème. Arménie, Turquie, France et Amérique, ils puisent dans leurs traditions et celles des cultures voisines, pour créer des arrangements de musique traditionnelle ainsi que des compositions originales, spécialement conçues pour émanciper et pacifier.

Un quintet aux cultures croisées, où chacun est chanteur, multi-instrumentiste; Medz Bazar chante et joue des arrangements originaux de musique traditionnelle d’Anatolie, du Caucase, des Balkans et d’autres régions dans leurs langues maternelles le turc, l’anglais, le farsi, le français, et l’arménien.

Fondé à Paris en 2012, avec déjà trois albums à leur actif et un quatrième en préparation, ils ont parcouru le monde. Sorti le 1er janvier 2021, en réaction à la récente guerre au Haut-Karabakh dans le Caucase du Sud entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, ils ont écrit « Vodki » un chant de révolte qui signifie : Debout ! 

« Vodki » est à la fois un cri d’indignation face à la violence et à la haine, et un chant pacifiste face aux manifestations et au réveil collectif suite au meurtre de George Floyd aux Etats-Unis, à la terrible explosion à Beyrouth et à la pandémie. 

À qui leur musique est-elle dédiée ?

Leur musique est dédiée aux âmes révoltées et courageuses, aux victimes, à tous les peuples opprimés, ils rendent également hommage au journaliste et écrivain turco-arménien Hrant Dink, militant pour les droits de l’homme, assassiné il y a quatorze ans, dont les funérailles avaient rassemblé 100 000 personnes à Istanbul scandant : 

« Nous sommes tous des Hrant Dink, nous sommes tous arméniens »

Clarinette, accordéons, violons…et grandes envolées vocales Medz Bazar brise les silences et chantent l’amour. 

« Inch gella » Ici, l’interprète désespérée est amoureuse,  et ne sait plus quoi faire pour qu’il la regarde enfin.

Medz Bazar s’enracine dans ce répertoire traditionnel, avec des touches de sons orientaux,  vénézuéliens, d’opérette, de hip-hop, et de jazz , il nous offre également des compositions originales et envoûtantes qui sont le fruit de séances de groupe, pleines de créativité musicale et d’écriture lyrique. Comme ici pendant le confinement :

Ils ont chanté ce titre depuis chez eux, l’une en Turquie, l’autre Inde, les autres en France et en Suisse, une mosaïque sur la toile, comme pour beaucoup d’artistes, il a fallu s’adapter et rester créatifs pendant le confinement.

Entre leur engagement pour les diasporas, leur diversité, leur humour et leur décalage, au fil des années, Le Collectif Medz Bazar a clairement trouvé son équilibre pour transmettre leur message

« Vodki » le single militant du Collectif Medz Bazar est déjà disponible

A retrouver le 3 juillet lors de la 12e édition de « La Petite Istanbul en Fête » 

More articles

Latest article

Chronique illustrée d’une Turquie en dépression – OrientXXI/Jean Stern

"Célèbre dessinateur turc, Ersin Karabulut décrypte avec un récit graphique, Journal inquiet d’Istanbul, l’histoire politique récente de son pays marquée par l’ascension de Recep Tayyip Erdoğan...

Les Kurdes syriens craignent qu’Ankara ne s’empare de leur ville « symbole » – Le Point

"Dans la ville kurde syrienne de Kobané, ciblée par une offensive militaire d'Ankara, Saleh Abdo Khalil montre un "musée" à ciel ouvert : "Daech (acronyme...

Frappes de la Turquie contre les Kurdes : « Erdogan n’a l’aval ni des Russes ni des Américains » – Le Monde/Entretien avec Didier Billion

"Selon Didier Billion, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Moscou veut éviter tout risque de déstabilisation de Bachar Al-Assad, qui reste son...

Missing legal, tech safeguards worry Turks as elections loom – Al-Monitor/Gokcer Tahincioglu

"Few legal safeguards exist to prevent the Turkish authorities from restricting internet access on election day, experts say, as the opposition scrambles to devise...

Syrie : un raid turc a mis les forces américaines en danger – Le Figaro

"Une frappe turque contre une base conjointe des forces kurdes et de la coalition internationale antijihadiste dans le nord-est de la Syrie a mis les...