9.5 C
Paris
jeudi, février 2, 2023

Tremblement de terre à Istanbul

Must read

Erdogan’s popularity surges to two-year high after boost in spending – Ragip Soylu / MIDDLE EAST EYE

"The popularity of Turkish President Recep Tayyip Erdogan and his party has hit a two-year high following a huge boost in spending and steps that have benefited...

Sweden’s NATO Problem Is Also Turkey’s NATO Problem – Alper Coskun / CARNEGIE

"The image of Turkey standing in the way of Sweden and Finland’s historic decision to join the alliance, against the backdrop of the war...

« En Turquie, l’État de droit recule, et l’influence russe s’accroît » – Marc Pierini / La CROIX

Marc Pierini, ancien ambassadeur de l’UE notamment en Turquie (2006-2011) et Syrie (1998-2002), propose une analyse de la situation de la Turquie à trois...

Pro-Iran group claims attack on Turkey’s base in northern Iraq – AL-MONITOR

"The so-called Bashiqa base, which has long been a source of tension between Ankara and Baghdad, is a frequent target of rocket attacks by pro-Iranian...

Un tremblement de terre majeur a frappé Istanbul le 26 septembre. L’Observatoire de Kandilli et l’Institut de recherche sur les tremblements de terre ont annoncé que l’épicentre se situait dans la mer de Marmara et que la magnitude du séisme était de 5,7Mw. La magnitude a ensuite été révisée à 5,8.

L’Autorité publique de gestion des catastrophes et des situations d’urgence l’AFAD a annoncé que 17 répliques se sont produites après le tremblement de terre et que la plus importante fut de l’ordre de 4,4 Mw. Les écoles de la ville ont été évacuées par mesure de précaution.

Depuis le grand tremblement de terre du 17 août 1999 qui ravagea certains quartiers d’Istanbul en faisant 17 480 morts et 23 781 blessés, environ 10 000 personnes portées disparues et des centaines de milliers qui se sont retrouvés sans abri, les géologues ne cessent d’annoncer qu’un autre grand séisme de magnitude supérieure à 7 ébranlera Istanbul dans les trente années à venir. Bien qu’une sensibilisation de la population a pu être faite depuis 1999 la détermination des pouvoirs publics s’est quelque peu émoussée depuis et les espaces prévus pour les rassemblements d’urgence après séisme ont été occupés par d’autres fonctions.

Le président Recep Tayyip Erdoğan, a déclaré à ce sujet: “Il existe actuellement des dizaines de milliers de zones de rassemblement d’urgence à Istanbul dénombrés par l’AFAD”. Cependant le maire d’Istanbul Imamoglu, a déploré que les 2.864 parcs et lieux similaires désignés par à l’Autorité de gestion des catastrophes et des situations d’urgence (AFAD) comme zones de rassemblement d’urgence, soient dépourvus des qualités physiques requises à cet effet.

Pour lire la suite de l’interview du maire d d’Istanbul concernant le tremblement de terre et la situation d’Istanbul : http://bianet.org/english/life/213630-imamoglu-places-said-to-be-assembly-areas-don-t-have-necessary-physical-qualities

More articles

Latest article

Erdogan’s popularity surges to two-year high after boost in spending – Ragip Soylu / MIDDLE EAST EYE

"The popularity of Turkish President Recep Tayyip Erdogan and his party has hit a two-year high following a huge boost in spending and steps that have benefited...

Sweden’s NATO Problem Is Also Turkey’s NATO Problem – Alper Coskun / CARNEGIE

"The image of Turkey standing in the way of Sweden and Finland’s historic decision to join the alliance, against the backdrop of the war...

« En Turquie, l’État de droit recule, et l’influence russe s’accroît » – Marc Pierini / La CROIX

Marc Pierini, ancien ambassadeur de l’UE notamment en Turquie (2006-2011) et Syrie (1998-2002), propose une analyse de la situation de la Turquie à trois...

Pro-Iran group claims attack on Turkey’s base in northern Iraq – AL-MONITOR

"The so-called Bashiqa base, which has long been a source of tension between Ankara and Baghdad, is a frequent target of rocket attacks by pro-Iranian...

Défections. Le meurtre d’un chef des “Loups gris” déchire l’extrême droite turque – COURRIER INTERNATIONAL

"Figure montante de l’ultradroite, Sinan Ates a été assassiné le 30 décembre dernier. Les soupçons se portent sur le MHP, un parti d’extrême droite. Un...