33 C
Paris
jeudi, août 11, 2022

Turquie: des progrès entre la Russie et l’Ukraine sur l’exportation de céréales – RFI/Anne Andlauer

Must read

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« La Turquie a affiché mercredi 13 juillet son optimisme dans le dossier difficile des exportations de céréales ukrainiennes à l’issue d’une rencontre à Istanbul entre experts militaires russes, ukrainiens et turcs et en présence de représentants de l’ONU. Selon le ministre turc de la Défense, la Russie et l’Ukraine ont fait suffisamment de progrès pour avoir de nouvelles discussions sur le sujet dès la semaine prochaine et, peut-être, signer un accord » rapporte Anne Andlauer dans RFI du 14 juillet 2022. 

Un accord entre Kiev et Moscou sur la reprise des livraisons de céréales depuis les ports ukrainiens de la mer Noire ne serait plus qu’une question de jours. C’est en tout cas la conclusion du ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, après la réunion d’Istanbul mercredi 13 juillet – la première depuis plus de trois mois entre des représentants ukrainiens et russes.

Des « progrès réellement substantiels » ont été réalisés, a commenté de son côté le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, qui a dit espérer qu’un « accord formel » pourrait être prochainement conclu. « Aujourd’hui, à Istanbul, nous avons vu une étape capitale, un pas en avant pour assurer l’exportation sûre et sécurisée des produits alimentaires ukrainiens à travers la mer Noire, a-t-il poursuivi. Nous avons une lueur d’espoir pour soulager la souffrance humaine et soulager la faim dans le monde ».

► À écouter : Céréales, engrais, énergie: comment éviter une famine en Afrique?

« La délégation ukrainienne m’a informé que des progrès avaient été réalisés. Nous nous mettrons d’accord sur les détails avec le secrétaire général des Nations unies dans les prochains jours », a pour sa part réagi dans la soirée le président Volodymyr Zelensky.

Consensus technique

Si un accord n’a pas encore été signé, les deux belligérants seraient en effet parvenus à un consensus sur les principaux aspects techniques : contrôles conjoints aux points de départ et d’arrivée des navires dans les ports et garanties de sécurité le long des routes maritimes.

Un « centre de coordination » des corridors céréaliers devrait voir le jour à Istanbul, au sein duquel toutes les parties seront représentées. Selon le ministre turc, les délégations russe et ukrainienne ont accepté de se retrouver la semaine prochaine en Turquie. Une rencontre pour « passer en revue tous les détails », avec l’objectif de signer un accord.

Cette lueur d’espoir intervient dans un contexte de hausse mondiale des prix des denrées alimentaires. L’Ukraine est l’un des principaux exportateurs de blé et d’autres céréales mais depuis l’invasion russe, ses exportations sont bloquées en mer Noire par des navires de guerre russes et des mines placées par Kiev. 

L’accord négocié par Antonio Guterres depuis plus de deux mois vise non seulement à faire sortir par la mer Noire quelque 20 millions de tonnes de céréales bloquées dans des silos ukrainiens, en particulier à Odessa (sud), mais à faciliter les exportations russes de grains et d’engrais. Autant de produits qui font cruellement défaut sur le marché mondial.

RFI, 14 juillet 2022, Anne Andlauer, Photo/Stéphane Duclet

More articles

Latest article

« At summit, Erdogan, Putin still divided on SyriaRead more ». Al Monitor staff 

Ankara agreed said Al Monitor on the 5th of August 2022 that part of its natural gas payments to Moscow would be switched to...

Au sujet de « La promesse d’Hasan », film turc, sorti en France en plein mois d’août/Nora SENI

Le vent souffle sans répit dans le film de Semih Kaplanoglu, ployant branches, bruissant feuillages, malmenant les clôtures faits d'assemblages irréguliers de bois secs....

Turkey’s Mission Becomes More Difficult If Attacks on Ukrainian Ports Continue- PANORAMA/Selmin Seda Coşkun

Selmin Seda Coskun from the Thomas More Institute in Paris wrote in Panorama, Online of the 4th of August 2022, an indepth article...

L’accord céréalier, un succès diplomatique pour le président Erdogan. LE MONDE/Marie Jégo

Après la sécurisation du passage d’un premier cargo, le président turc rencontre Vladimir Poutine vendredi, à Sotchi, pour parler notamment de l’Ukraine et de...

« Turkey’s inflation hits almost 80% as Erdogan insists on low-rate policy ». Mustafa Sönmez/AL MONITOR

"Despite a relative slowdown in July, Turkey’s consumer inflation appears on course to overshoot the central bank’s newly revised year-end forecast of 60.4%" says...