9.2 C
Paris
mercredi, octobre 27, 2021

“Causes , Déroulement et conséquences de la rupture Israélo-Turque ” – Fréderic Encel

Must read

Fehim Taştekin: « Turkey sends mixed signals over Syrian mercenaries in Libya » – Al-Monitor

"Turkey’s withdrawal of a limited number of Syrian militia from Libya is aiming to sidestep potential accusations of spoiling the election process in the...

Que vaut l’armée turque? – vidéo – Le Figaro

https://www.youtube.com/watch?v=G4N_KpMia-0 « Alors que la Turquie n’a jamais été aussi engagée en dehors de ses frontières, les tensions se multiplient avec ses propres alliés, à commencer...

Erdogan renonce à expulser 10 ambassadeurs occidentaux – Le Figaro

"Pour les observateurs, il s'agissait surtout avec ce mouvement d'humeur de «faire diversion», la Turquie étant en proie à une crise économique, avec un taux...

Didier Billion: « Erdogan joue un jeu dangereux » -TV5Monde

"On sait que la situation économique se dégrade de façon préoccupante en Turquie, et qu'une partie de l'électorat d'Erdogan est en train de le...

Hérodote. 2013, 148(1), p. 68-82.; La Découverte, 2013. Language: French, Base de données: Cairn.info

À partir de 1996, Israël et la Turquie avaient constitué un partenariat stratégique. Mais, durant la décennie passée, Ankara a considérablement refroidi la relation bilatérale pour plusieurs raisons géopolitiques, dont sa volonté de créer une vaste zone d’influence islamique dans le monde arabe et le Moyen-Orient. Cette politique passait notamment par une relation sécuritaire et militaire privilégiée avec la Syrie, ennemi traditionnel d’Israël. Or la répression féroce du régime de Bachar al-Assad a ruiné pour beaucoup l’objectif turc. En 2013, la question se pose : le divorce voulu par le gouvernement turc vis-à-vis d’Israël aura-t-il été géopolitiquement intéressant ?

Israel and Turkey had formed a strategic partnership since 1996, one that proved to be very fruitful for more than a decade. But these bilateral relations have cooled off over the last ten years, largely because of Turkey. Ankara’s new attitude is due to several factors, including the will to create a large Islamic axis within the Arab and the Middle Eastern area, and the many benefits of closer relations with Syria (collaboration between intelligence services, improved image of Turkey in the eyes of Arab countries, satisfying public opinion, which prefers closeness to Damascus to friendship with Israel, etc.). The question for the Turkish government is: has the breakup with Israel been geopolitically worthwhile?HER_148_0068_Frederic Encel_Causes, déroulement et conséquences de la rupture israélo-turqueDownload

Share the post « “Causes, déroulement et conséquences de la rupture israélo-turque” – Frédéric Encel »

More articles

Latest article

Fehim Taştekin: « Turkey sends mixed signals over Syrian mercenaries in Libya » – Al-Monitor

"Turkey’s withdrawal of a limited number of Syrian militia from Libya is aiming to sidestep potential accusations of spoiling the election process in the...

Que vaut l’armée turque? – vidéo – Le Figaro

https://www.youtube.com/watch?v=G4N_KpMia-0 « Alors que la Turquie n’a jamais été aussi engagée en dehors de ses frontières, les tensions se multiplient avec ses propres alliés, à commencer...

Erdogan renonce à expulser 10 ambassadeurs occidentaux – Le Figaro

"Pour les observateurs, il s'agissait surtout avec ce mouvement d'humeur de «faire diversion», la Turquie étant en proie à une crise économique, avec un taux...

Didier Billion: « Erdogan joue un jeu dangereux » -TV5Monde

"On sait que la situation économique se dégrade de façon préoccupante en Turquie, et qu'une partie de l'électorat d'Erdogan est en train de le...

« Le mauvais calcul d’Erdogan » – Le Monde

"Le président turc menace d’expulser les ambassadeurs de dix pays, dont les Etats-Unis, l’Allemagne et la France, à qui il reproche d’avoir signé un...