5.1 C
Paris
dimanche, novembre 28, 2021

“Causes , Déroulement et conséquences de la rupture Israélo-Turque ” – Fréderic Encel

Must read

Turquie : grave crise en vue ? – Capital

"La livre turque, devise de la Turquie, s’est effondrée, depuis un an. Une chute qui tend à s'accélérer, sur fond de politique monétaire aberrante....

Violences faites aux femmes : l’inquiétante évolution de la Turquie – The Conversation

"Sacralisée, l’institution familiale traditionnelle devient un totem qu’il faut, selon le gouvernement en place, défendre contre d’hypothétiques « menaces ». Dans les faits, cette posture des...

Netflix series awakens ghosts of past for Turkey’s Jews – Al-Monitor

"The Club is a microcosm of the ethnic variety in Istanbul, with Greek waiters, Armenian light operators and Greek dancing girls." says Nazlan Ertan...

Turkey’s war of water against Syria’s Kurds – Al-Monitor

"Alongside shelling and drones, Turkey is weaponizing water supplies in northeast Syria, turning an already horrible situation into a nightmare" reports Amberin Zaman on...

Hérodote. 2013, 148(1), p. 68-82.; La Découverte, 2013. Language: French, Base de données: Cairn.info

À partir de 1996, Israël et la Turquie avaient constitué un partenariat stratégique. Mais, durant la décennie passée, Ankara a considérablement refroidi la relation bilatérale pour plusieurs raisons géopolitiques, dont sa volonté de créer une vaste zone d’influence islamique dans le monde arabe et le Moyen-Orient. Cette politique passait notamment par une relation sécuritaire et militaire privilégiée avec la Syrie, ennemi traditionnel d’Israël. Or la répression féroce du régime de Bachar al-Assad a ruiné pour beaucoup l’objectif turc. En 2013, la question se pose : le divorce voulu par le gouvernement turc vis-à-vis d’Israël aura-t-il été géopolitiquement intéressant ?

Israel and Turkey had formed a strategic partnership since 1996, one that proved to be very fruitful for more than a decade. But these bilateral relations have cooled off over the last ten years, largely because of Turkey. Ankara’s new attitude is due to several factors, including the will to create a large Islamic axis within the Arab and the Middle Eastern area, and the many benefits of closer relations with Syria (collaboration between intelligence services, improved image of Turkey in the eyes of Arab countries, satisfying public opinion, which prefers closeness to Damascus to friendship with Israel, etc.). The question for the Turkish government is: has the breakup with Israel been geopolitically worthwhile?HER_148_0068_Frederic Encel_Causes, déroulement et conséquences de la rupture israélo-turqueDownload

Share the post « “Causes, déroulement et conséquences de la rupture israélo-turque” – Frédéric Encel »

More articles

Latest article

Turquie : grave crise en vue ? – Capital

"La livre turque, devise de la Turquie, s’est effondrée, depuis un an. Une chute qui tend à s'accélérer, sur fond de politique monétaire aberrante....

Violences faites aux femmes : l’inquiétante évolution de la Turquie – The Conversation

"Sacralisée, l’institution familiale traditionnelle devient un totem qu’il faut, selon le gouvernement en place, défendre contre d’hypothétiques « menaces ». Dans les faits, cette posture des...

Netflix series awakens ghosts of past for Turkey’s Jews – Al-Monitor

"The Club is a microcosm of the ethnic variety in Istanbul, with Greek waiters, Armenian light operators and Greek dancing girls." says Nazlan Ertan...

Turkey’s war of water against Syria’s Kurds – Al-Monitor

"Alongside shelling and drones, Turkey is weaponizing water supplies in northeast Syria, turning an already horrible situation into a nightmare" reports Amberin Zaman on...

Le chef du CHP promet de reconnaître les torts causés par son parti dans le passé – RFI

"En Turquie, l’opposition avance ses pions en prévision des élections de juin 2023, qui s’annoncent comme les plus risquées pour le président Recep Tayyip...