8.6 C
Paris
vendredi, avril 23, 2021

“A Istanbul l’avenir de l’université Galatasray est menacé L’AVENIR DE L’UNIVERSITÉ GALATASARAY est menacé ”. Nicolas Cheviron

Must read

Biden expected to recognize massacre of Armenians as genocide

Reuters, April 22, 2021, Humeyra Pamuk, Trevor Hunnicutt, Arshad Mohammed U.S. President Joe Biden is expected to formally recognize the massacre of Armenians by the...

« Münevver Andaç (1917-1998), une passeuse des lettres turques en Europe » Esther PEDARROS

Dans la série “Work in Progress” de l’Observatoire de la Turquie contemporaine Esther Pedarros, étudiante en Master2 à l'INALCO (en Arts et Littérature) publie une...

La Turquie d’Erdoğan dans « Actualité juive »

L'hebdomadaire Actualité juive du 15 avril 2021 a publié un dossier sur la Turquie avec les articles de: Alexandre Adler, Frederic Encel et Nora...

Fehim Taştekin « Can Turkey rely on Libyan PM to guarantee its strategic interests? »

Al-Monitor, April 19, 2021, Fehim Taştekin, photography:AA Ankara’s two critical deals with Tripoli remain in limbo even though Libya’s new prime minister raised Turkish spirits...

Nicolas Cheviron Médiapart le 10 février 2021

“En riposte au projet de loi « séparatisme », les autorités turques ont instauré de nouveaux critères de maîtrise de la langue turque aux enseignants français de l’université de Galatasaray, institution stambouliote. Une décision qui inquiète quant au futur du navire amiral de la coopération franco-turque.


Istanbul (Turquie). –
 L’université de Galatasaray (GSÜ) constitue le joyau de la coopération franco-turque. Un îlot de savoir francophone au bord du Bosphore, voulu par les présidents François Mitterrand et Turgut Özal en 1992 pour affirmer la force des liens unissant leurs deux pays. Accolée à l’historique lycée de Galatasaray, cheville ouvrière – déjà francophone – de la modernisation de l’empire ottoman au XIXsiècle, elle accueille 5 000 étudiants destinés à prendre une place notable parmi les élites du pays.

L’implication de la France au sein de l’établissement tient principalement dans la présence d’une petite trentaine d’enseignants français, aux statuts les plus divers – profs de langue ou de classes préparatoires scientifiques, enseignants-chercheurs, experts techniques internationaux, lecteurs – réunis pour la plupart au sein de la Mission de coopération éducative et linguistique, la Micel. Structure ad hoc chapeautée par l’ambassade, la Micel consacre chaque année près de 2,5 millions d’euros à ces profs et à ceux du lycée, en nombre à peu près équivalent.

Bon gré mal gré, cette coopération fonctionnait depuis près de trois décennies, en dépit de problèmes récurrents de budget entraînant quelques suppressions de postes. Mais cet automne, la donne a brutalement changé.

L’université de Galatasaray à Istanbul.

More articles

Latest article

Biden expected to recognize massacre of Armenians as genocide

Reuters, April 22, 2021, Humeyra Pamuk, Trevor Hunnicutt, Arshad Mohammed U.S. President Joe Biden is expected to formally recognize the massacre of Armenians by the...

« Münevver Andaç (1917-1998), une passeuse des lettres turques en Europe » Esther PEDARROS

Dans la série “Work in Progress” de l’Observatoire de la Turquie contemporaine Esther Pedarros, étudiante en Master2 à l'INALCO (en Arts et Littérature) publie une...

La Turquie d’Erdoğan dans « Actualité juive »

L'hebdomadaire Actualité juive du 15 avril 2021 a publié un dossier sur la Turquie avec les articles de: Alexandre Adler, Frederic Encel et Nora...

Fehim Taştekin « Can Turkey rely on Libyan PM to guarantee its strategic interests? »

Al-Monitor, April 19, 2021, Fehim Taştekin, photography:AA Ankara’s two critical deals with Tripoli remain in limbo even though Libya’s new prime minister raised Turkish spirits...

« Les investissements idéologiques par le champ du pouvoir, du politique et du religieux de la crise sanitaire COVID-19 en Turquie »

Bayram Balcı et Sümbül Kaya, Institut français d’études anatoliennes, 17 février 2021, photo: Jean-François Pérouse in. Analyses pluridisciplinaires sur la crise sanitaireCOVID-19 en Turquie, Bayram...
Share This

Share This

Share this post with your friends!