3.8 C
Paris
dimanche, décembre 4, 2022

Aslı Erdoğan : Ils voient les femmes comme des objets destructibles

Must read

Building restoration program shores up Istanbul’s cultural heritage – Al-Monitor/Andrew Wilks

"Istanbul is working to protect its neglected structures while providing arts and culture spaces for the public" reports Andrew Wilks in Al-Monitor. Behind a yellow...

Analysis: Europe wary of Turkish hub to hide gas ‘made in Moscow’ – Reuters

"President Vladimir Putin's plan to make Turkey a hub for Russian gas in theory could allow Moscow to mask its exports with fuel from...

Les visées de la Turquie en Syrie inquiètent Washington, Bruxelles et… Moscou – Les Echos/Yves Bourdillon

"La Turquie multiplie les menaces envers les Kurdes en Syrie, préoccupant Moscou et Washington pourtant à couteaux tirés par ailleurs. Le président turc, Recep...

Turkish government banks on Gulf financial support to save economy – Al-Monitor/Mustafa Sonmez

"As crucial elections near, Ankara pins hope on financial support from “friendly” countries to ease its foreign currency shortfall and rein in inflation" reports...

Kedistan, 30 Avril 2021, Aslı Erdoğan

La Turquie a abandonné la Convention d’Istanbul contre la violence à l’égard des femmes. L’écrivaine Aslı Erdoğan explique ce que cela signifie. Une conversation sur la violence et le machisme dans la société turque.

• En 2012, la Turquie est devenue le premier pays à ratifier la Convention d’Istanbul sur la protection contre la violence. Ce traité international a été créé pour fournir des normes juridiquement contraignantes afin de “protéger les femmes contre toutes les formes de violence”, notamment le harcèlement sexuel, la traque et le mariage forcé. Elle a été ratifiée par 34 États. C’est maintenant, alors que la violence domestique est en hausse, que la Turquie annonce son retrait. Quel genre de signal est-ce pour une femme en Turquie qui est menacée par son partenaire ?

Peut-être qu’elle lit le journal, où au moins un féminicide est signalé chaque jour. Elle est probablement incapable de prendre soin d’elle-même et de partir. Elle ne sait peut-être pas exactement ce qu’est la Convention d’Istanbul, mais elle a entendu dire qu’elle avait quelque chose à voir avec la protection des femmes, et maintenant cela tombe aussi. Elle se sentira exclue. Je suis sûre que beaucoup d’hommes voient le retrait comme une victoire. Cela justifie leur violence. Il y a quelques jours, une campagne a été lancée sur les médias sociaux turcs : “12 avril – Journée du viol”.

• Le jour du viol ?

Oui, un groupe de jeunes de 17 ans a écrit pour aller violer des femmes. Ils ont dit à la police qu’ils avaient fait ça pour devenir célèbres.

• Cela en dit long sur la Turquie.

Beaucoup d’hommes ne voient pas les femmes comme des êtres humains, mais comme des objets destructibles. Comment quelqu’un pourrait-il être surpris par cela ? Le régime d’Erdoğan utilise une quantité disproportionnée de violence pour contrôler la société. Ce dernier en tire la leçon que la violence est le seul moyen d’exercer un contrôle et que celui qui a le pouvoir a le droit de dominer. Le résultat est : plus de violence contre les femmes, les enfants, les animaux. Ce dernier point peut également être étudié. POUR LIRE LA SUITE CLIQUER ICI

(A la demande de la romancière Aslı Erdoğan, Kedistan publie la version en français de cet entretien mené par Karen Kruger, publié le 29 avril 2021, sur Frankfurter Allgemeine Zeitung en allemand. )

More articles

Latest article

Building restoration program shores up Istanbul’s cultural heritage – Al-Monitor/Andrew Wilks

"Istanbul is working to protect its neglected structures while providing arts and culture spaces for the public" reports Andrew Wilks in Al-Monitor. Behind a yellow...

Analysis: Europe wary of Turkish hub to hide gas ‘made in Moscow’ – Reuters

"President Vladimir Putin's plan to make Turkey a hub for Russian gas in theory could allow Moscow to mask its exports with fuel from...

Les visées de la Turquie en Syrie inquiètent Washington, Bruxelles et… Moscou – Les Echos/Yves Bourdillon

"La Turquie multiplie les menaces envers les Kurdes en Syrie, préoccupant Moscou et Washington pourtant à couteaux tirés par ailleurs. Le président turc, Recep...

Turkish government banks on Gulf financial support to save economy – Al-Monitor/Mustafa Sonmez

"As crucial elections near, Ankara pins hope on financial support from “friendly” countries to ease its foreign currency shortfall and rein in inflation" reports...

Orhan Pamuk : « Je suis graphomane et photomaniaque ! » – L’Orient-Le Jour

"De passage à Paris dans le cadre d’une tournée de promotion de son nouveau livre, Souvenirs des montagnes au loin, Carnets dessinés, une invention...