8.2 C
Paris
samedi, novembre 26, 2022

LA révolution Kurde . le PKK et la frabrique d’une utopie

Must read

Chronique illustrée d’une Turquie en dépression – OrientXXI/Jean Stern

"Célèbre dessinateur turc, Ersin Karabulut décrypte avec un récit graphique, Journal inquiet d’Istanbul, l’histoire politique récente de son pays marquée par l’ascension de Recep Tayyip Erdoğan...

Les Kurdes syriens craignent qu’Ankara ne s’empare de leur ville « symbole » – Le Point

"Dans la ville kurde syrienne de Kobané, ciblée par une offensive militaire d'Ankara, Saleh Abdo Khalil montre un "musée" à ciel ouvert : "Daech (acronyme...

Frappes de la Turquie contre les Kurdes : « Erdogan n’a l’aval ni des Russes ni des Américains » – Le Monde/Entretien avec Didier Billion

"Selon Didier Billion, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Moscou veut éviter tout risque de déstabilisation de Bachar Al-Assad, qui reste son...

Missing legal, tech safeguards worry Turks as elections loom – Al-Monitor/Gokcer Tahincioglu

"Few legal safeguards exist to prevent the Turkish authorities from restricting internet access on election day, experts say, as the opposition scrambles to devise...

OLIVIER GROJEAN, La Découverte, 2017

Depuis quelques années, le PKK turc et le PYD syrien sont au centre de l’attention des gauches mondiales. Certains observateurs, comme l’anthropologue David Graeber, l’historien Immanuel Wallerstein ou le linguiste Noam Chomsky les considèrent comme une des rares lueurs d’espoir dans le chaos moyen-oriental et comparent leurs expérimentations politiques à celles des zapatistes du Chiapas. En effet, ces organisations apparaissent comme un point de convergence de nombreuses luttes « nouvelles » : le combat militaire contre l’« obscurantisme » de Daech ; une forme avancée de féminisme contre le « patriarcat » islamiste et traditionaliste ; une volonté de promouvoir un « confédéralisme démocratique » postmarxiste et libertaire ; ou encore une manière renouvelée de contester le capitalisme et le culte de la croissance, au profit d’une écologie radicale.

Pourtant, le PKK et ses organisations soeurs restent très méconnus. Fondé en 1978 et dirigé par son chef Abdullah Öcalan, emprisonné depuis 1999, ce parti radical, d’abord indépendantiste puis autonomiste, revendique s’être défait de ses oripeaux marxistes-léninistes pour développer une forme d’autogouvernement proche de la conception municipaliste de l’anarchiste américain Murray Bookchin. Qu’en est-il en vérité ? C’est ce que révèle ce livre essentiel – accessible, informé et distancié – sur la « révolution » en cours au Kurdistan.

More articles

Latest article

Chronique illustrée d’une Turquie en dépression – OrientXXI/Jean Stern

"Célèbre dessinateur turc, Ersin Karabulut décrypte avec un récit graphique, Journal inquiet d’Istanbul, l’histoire politique récente de son pays marquée par l’ascension de Recep Tayyip Erdoğan...

Les Kurdes syriens craignent qu’Ankara ne s’empare de leur ville « symbole » – Le Point

"Dans la ville kurde syrienne de Kobané, ciblée par une offensive militaire d'Ankara, Saleh Abdo Khalil montre un "musée" à ciel ouvert : "Daech (acronyme...

Frappes de la Turquie contre les Kurdes : « Erdogan n’a l’aval ni des Russes ni des Américains » – Le Monde/Entretien avec Didier Billion

"Selon Didier Billion, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Moscou veut éviter tout risque de déstabilisation de Bachar Al-Assad, qui reste son...

Missing legal, tech safeguards worry Turks as elections loom – Al-Monitor/Gokcer Tahincioglu

"Few legal safeguards exist to prevent the Turkish authorities from restricting internet access on election day, experts say, as the opposition scrambles to devise...

Syrie : un raid turc a mis les forces américaines en danger – Le Figaro

"Une frappe turque contre une base conjointe des forces kurdes et de la coalition internationale antijihadiste dans le nord-est de la Syrie a mis les...