9.1 C
Paris
jeudi, février 2, 2023

Europe 1 Annonce : La France veut proposer de supprimer l’union douanière entre L’UE et La Turquie

Must read

Erdogan’s popularity surges to two-year high after boost in spending – Ragip Soylu / MIDDLE EAST EYE

"The popularity of Turkish President Recep Tayyip Erdogan and his party has hit a two-year high following a huge boost in spending and steps that have benefited...

Sweden’s NATO Problem Is Also Turkey’s NATO Problem – Alper Coskun / CARNEGIE

"The image of Turkey standing in the way of Sweden and Finland’s historic decision to join the alliance, against the backdrop of the war...

« En Turquie, l’État de droit recule, et l’influence russe s’accroît » – Marc Pierini / La CROIX

Marc Pierini, ancien ambassadeur de l’UE notamment en Turquie (2006-2011) et Syrie (1998-2002), propose une analyse de la situation de la Turquie à trois...

Pro-Iran group claims attack on Turkey’s base in northern Iraq – AL-MONITOR

"The so-called Bashiqa base, which has long been a source of tension between Ankara and Baghdad, is a frequent target of rocket attacks by pro-Iranian...

Selon les informations d’Europe 1 du 9 novembre le “gouvernement va proposer au Conseil européen de supprimer l’union douanière avec la Turquie. Cette sanction serait une réponse à la rhétorique agressive du président turc Erdogan vis-à-vis notamment du président français, et à sa politique offensive en Méditerranée. INFO EUROPE 1”

“Face à Erdogan la riposte s’organise. Sur Europe 1 jeudi, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait lancé un avertissement au président turc, évoquant de possibles sanctions européennes, sans préciser leur nature, s’il continuait sa politique offensive en Méditerranée orientale et s’il poursuivait ses déclarations “de haine” vis-à-vis notammetn d’Emmanuel Macron, qu’il accuse d’islamophobie. Selon nos informations de la France veut proposer au Conseil européen de supprimer l’union douanière qui existe entre la Turquie et l’Europe”. Par Michaël Darmon

Ces accords rendent possibles des échanges économiques exemptés de taxes et sont grandement favorables à l’économie turque. Si le gouvernement français se dit prêt à employer les grands moyens contre la Turquie en visant l’économie il faudra attendre que l’ensemble des chefs de gouvernement des 27 pays membres de l’UE donnent leur accord pour ces mesures. Cela est loin d’avoir été le cas jusqu’à aujourd’hui.

More articles

Latest article

Erdogan’s popularity surges to two-year high after boost in spending – Ragip Soylu / MIDDLE EAST EYE

"The popularity of Turkish President Recep Tayyip Erdogan and his party has hit a two-year high following a huge boost in spending and steps that have benefited...

Sweden’s NATO Problem Is Also Turkey’s NATO Problem – Alper Coskun / CARNEGIE

"The image of Turkey standing in the way of Sweden and Finland’s historic decision to join the alliance, against the backdrop of the war...

« En Turquie, l’État de droit recule, et l’influence russe s’accroît » – Marc Pierini / La CROIX

Marc Pierini, ancien ambassadeur de l’UE notamment en Turquie (2006-2011) et Syrie (1998-2002), propose une analyse de la situation de la Turquie à trois...

Pro-Iran group claims attack on Turkey’s base in northern Iraq – AL-MONITOR

"The so-called Bashiqa base, which has long been a source of tension between Ankara and Baghdad, is a frequent target of rocket attacks by pro-Iranian...

Défections. Le meurtre d’un chef des “Loups gris” déchire l’extrême droite turque – COURRIER INTERNATIONAL

"Figure montante de l’ultradroite, Sinan Ates a été assassiné le 30 décembre dernier. Les soupçons se portent sur le MHP, un parti d’extrême droite. Un...