3.3 C
Paris
samedi, décembre 3, 2022

L’Allemagne Emboîte-t-elle le pas à la France dans la lutte contre les extrémistes Turcs

Must read

Building restoration program shores up Istanbul’s cultural heritage – Al-Monitor/Andrew Wilks

"Istanbul is working to protect its neglected structures while providing arts and culture spaces for the public" reports Andrew Wilks in Al-Monitor. Behind a yellow...

Analysis: Europe wary of Turkish hub to hide gas ‘made in Moscow’ – Reuters

"President Vladimir Putin's plan to make Turkey a hub for Russian gas in theory could allow Moscow to mask its exports with fuel from...

Les visées de la Turquie en Syrie inquiètent Washington, Bruxelles et… Moscou – Les Echos/Yves Bourdillon

"La Turquie multiplie les menaces envers les Kurdes en Syrie, préoccupant Moscou et Washington pourtant à couteaux tirés par ailleurs. Le président turc, Recep...

Turkish government banks on Gulf financial support to save economy – Al-Monitor/Mustafa Sonmez

"As crucial elections near, Ankara pins hope on financial support from “friendly” countries to ease its foreign currency shortfall and rein in inflation" reports...

Dans un entretien accordé au journal Ahval Cem Özdemir, député vert allemand d’origine turc, a déclaré que son parti menait des consultations avec les chrétiens et sociaux-démocrates de la coalition gouvernementale afin de présenter un projet de loi au parlement allemand visant la fermeture des organisations extrémistes turques.  Il a martelé « trop c’est trop ». « Il n’y a pas de bon ou de mauvais fanatisme ou d’extrémisme. Dans notre pays (l’Allemagne) le PKK et ses organismes affiliés sont interdits. C’est maintenant au tour des ultra-nationalistes, des loups gris dont les liens avec le crime organisé font fréquemment la une.  Cela suffit ! »

Özdemir  a ajouté « S’il n’est pas possible d’intervenir pour contrer leur organisation en Turquie et leur association avec le gouvernement, nous disposons néanmoins en Allemagne des moyens d’arrêter leurs activités. Celles-ci troublent la cohésion et la paix de nos ressortissants. Nous voulons mettre en œuvre ces moyens ».

Özdemir a donné la France en exemple. « Après que nos voisins français l’ait fait c’est à notre tour d’interdire. Et à mon avis on est même en retard. Ils ont dépassé la mesure. Ils nous menacent dans notre pays et en toute impunité. Ce message est aussi adressé à Ankara : Toute attaque, toute insulte faites à la France, à Monsieur Macron sera une attaque, une insulte qui nous seront adressées. J’espère que Ankara entendra ce message. »

Share the post « L’Allemagne emboîte-t-elle le pas à la France dans la lutte contre les extrémistes turcs? »

More articles

Latest article

Building restoration program shores up Istanbul’s cultural heritage – Al-Monitor/Andrew Wilks

"Istanbul is working to protect its neglected structures while providing arts and culture spaces for the public" reports Andrew Wilks in Al-Monitor. Behind a yellow...

Analysis: Europe wary of Turkish hub to hide gas ‘made in Moscow’ – Reuters

"President Vladimir Putin's plan to make Turkey a hub for Russian gas in theory could allow Moscow to mask its exports with fuel from...

Les visées de la Turquie en Syrie inquiètent Washington, Bruxelles et… Moscou – Les Echos/Yves Bourdillon

"La Turquie multiplie les menaces envers les Kurdes en Syrie, préoccupant Moscou et Washington pourtant à couteaux tirés par ailleurs. Le président turc, Recep...

Turkish government banks on Gulf financial support to save economy – Al-Monitor/Mustafa Sonmez

"As crucial elections near, Ankara pins hope on financial support from “friendly” countries to ease its foreign currency shortfall and rein in inflation" reports...

Orhan Pamuk : « Je suis graphomane et photomaniaque ! » – L’Orient-Le Jour

"De passage à Paris dans le cadre d’une tournée de promotion de son nouveau livre, Souvenirs des montagnes au loin, Carnets dessinés, une invention...