8.2 C
Paris
samedi, novembre 26, 2022

Missiles : La Turquie Pourrait renoncer à utiliser les S-400 de la Russie !

Must read

Chronique illustrée d’une Turquie en dépression – OrientXXI/Jean Stern

"Célèbre dessinateur turc, Ersin Karabulut décrypte avec un récit graphique, Journal inquiet d’Istanbul, l’histoire politique récente de son pays marquée par l’ascension de Recep Tayyip Erdoğan...

Les Kurdes syriens craignent qu’Ankara ne s’empare de leur ville « symbole » – Le Point

"Dans la ville kurde syrienne de Kobané, ciblée par une offensive militaire d'Ankara, Saleh Abdo Khalil montre un "musée" à ciel ouvert : "Daech (acronyme...

Frappes de la Turquie contre les Kurdes : « Erdogan n’a l’aval ni des Russes ni des Américains » – Le Monde/Entretien avec Didier Billion

"Selon Didier Billion, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Moscou veut éviter tout risque de déstabilisation de Bachar Al-Assad, qui reste son...

Missing legal, tech safeguards worry Turks as elections loom – Al-Monitor/Gokcer Tahincioglu

"Few legal safeguards exist to prevent the Turkish authorities from restricting internet access on election day, experts say, as the opposition scrambles to devise...

Capital, February 9, 2021, image credit: HANDOUT/REUTERS

Dans le cadre d’un potentiel accord avec les Etats-Unis pour apaiser le conflit sur le système de missiles S-400 acheté à la Russie, la Turquie pourrait s’engager à ne pas l’utiliser.

Après avoir acheté le système de missiles S-400 à la Russie, la Turquie serait prête à ne pas l’utiliser, indique le ministre turc de la Défense dans une interview. “Nous sommes ouverts à une négociation sur un modèle semblable à celui en vigueur pour les S-300 présents sur l’île de Crète, en Grèce”, a affirmé Hulusi Akar dans un entretien avec le journal Hurriyet. Face à de vives protestations de la Turquie, Chypre avait en 1999 renoncé à déployer sur son territoire des missiles S-300 commandés à la Russie et les avait installés en Crète en accord avec Athènes. La Grèce est par la suite devenue propriétaire de ces missiles qui n’ont été utilisés depuis qu’au cours d’un exercice de tir en 2013.

En réponse à une question rappelant le statut “non opérationnel” des missiles déployés en Crète, le ministre turc a affirmé, à propos des S-400, que la Turquie n’avait pas à “les utiliser tout le temps”. “Ces systèmes (de défense antiaérienne, ndlr) sont utilisés en fonction de l’état de la menace. Nous en déciderons”, a-t-il ajouté. L’achat par Ankara de ces missiles russes a envenimé les relations avec Washington ces dernières années. Les Américains affirment qu’ils sont incompatibles avec les systèmes de défense de l’Otan dont la Turquie est membre aux côtés des Etats-Unis.

Washington a interdit en décembre l’attribution de tout permis d’exportation d’armes au SSB, l’agence gouvernementale turque chargée des achats d’équipements militaires, pour punir Ankara de l’acquisition des S-400. Avant les sanctions, les Etats-Unis avaient en outre suspendu la participation de la Turquie au programme de fabrication de l’avion de guerre américain dernier cri F-35, estimant que les S-400 pourraient en percer les secrets technologiques.

Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a affirmé vendredi que la position de Washington à ce sujet “n’avait pas changé” et appelé la Turquie à “renoncer au système S-400”. La mise au placard des missiles russes par la Turquie pourrait, selon certains observateurs, satisfaire les demandes américaines.

Share the post « Missiles : la Turquie pourrait renoncer à utiliser le S-400 de la Russie ! »

More articles

Latest article

Chronique illustrée d’une Turquie en dépression – OrientXXI/Jean Stern

"Célèbre dessinateur turc, Ersin Karabulut décrypte avec un récit graphique, Journal inquiet d’Istanbul, l’histoire politique récente de son pays marquée par l’ascension de Recep Tayyip Erdoğan...

Les Kurdes syriens craignent qu’Ankara ne s’empare de leur ville « symbole » – Le Point

"Dans la ville kurde syrienne de Kobané, ciblée par une offensive militaire d'Ankara, Saleh Abdo Khalil montre un "musée" à ciel ouvert : "Daech (acronyme...

Frappes de la Turquie contre les Kurdes : « Erdogan n’a l’aval ni des Russes ni des Américains » – Le Monde/Entretien avec Didier Billion

"Selon Didier Billion, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Moscou veut éviter tout risque de déstabilisation de Bachar Al-Assad, qui reste son...

Missing legal, tech safeguards worry Turks as elections loom – Al-Monitor/Gokcer Tahincioglu

"Few legal safeguards exist to prevent the Turkish authorities from restricting internet access on election day, experts say, as the opposition scrambles to devise...

Syrie : un raid turc a mis les forces américaines en danger – Le Figaro

"Une frappe turque contre une base conjointe des forces kurdes et de la coalition internationale antijihadiste dans le nord-est de la Syrie a mis les...