2 C
Paris
mardi, novembre 30, 2021

Little Amal était à Paris – vidéo

Must read

Osman Kavala, cet ennemi que s’est choisi Recep Tayyip Erdogan – Figaro

"Le sort du mécène et philanthrope turc, emprisonné sans jugement depuis quatre ans, inquiète les diplomates et le Conseil de l’Europe" dit Delphine Minoui...

L’armée turque a perdu de sa superbe – OrientXXI

« Après vingt ans de gouvernement du Parti de la justice et du développement, l’influence des forces armées qui naguère intervenaient directement dans la gestion...

Libya’s elections could hinge on Turkey’s next move

“As a new election law fueled tensions between Libyan warring actors, Turkey might push for the postponement of the elections if the Libyan prime...

Turkey accused of using Interpol summit to crack down on critics – Guardian

“Campaigners claim Ankara is abusing its position as host, by pressuring the police body to harass dissidents living abroad” reports Kim Willsher in Guardian....

Amal est le nom d’une petite fille géante qui arpente les chemins des réfugiés et que représente cette extraordinaire marionnette de 3.5 mètres. Trois marionnettistes animent son élégante démarche et font vivre son regard, du clignement de ses paupières jusqu’aux mouvements de ses pupilles.

Entre 12-15 octobre 2021, la petite Amal a déambulé dans les rues de Paris avant de prendre la direction de Calais et de traverser la Manche pour rejoindre le point d’arrivée de son « songe » de refugiée contemporaine à Manchester. Elle clôturera ainsi son épopée The Walk commencée en juillet 2021 à Antep, ville à la frontière syrienne de la Turquie.

Après avoir parcouru l’Anatolie du Sud-Est et du Sud, traversé la mer Egée vers la Grèce, elle est passée de l’Italie en l’Allemagne et en France. Vendredi 15 octobre, à Paris, elle a été accueillie au Théâtre National de Chaillot, nouvellement dirigé par le chorégraphe Rachid Ouramdane. Il a créé un évènement artistique collectif pour recevoir la petite Amal avec la Compagnie XY et des mineurs isolés sur le parvis du Trocadéro, lieu historique où a été notamment signée la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Dans la vidéo de Observatoire de la Turquie Contemporaine, Amal danse avec ces enfants et reçoit la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de la main de l’un d’entre eux.

Amal incarne une petite fille, seule sur la route, loin de son pays, de son foyer. Elle représente les réfugiés mineurs dont les odyssées sont ignorés. Ce n’est pas un spectacle d’enfants mais pour les enfants, une performance pour sensibiliser le public sur ceux qui ont péri sur la route, ceux qui se perdent en chemin et ceux qui partiront dans le futur; il s’agit de « rappeler au monde que des millions d’enfants déplacés, chacun avec sa propre histoire, sont rendus plus vulnérables encore du fait de la pandémie. »

Ce programme The Walk est créé par  la compagnie de théâtre Good Chance , en collaboration avec Handspring Puppet Company , par les créateurs Sud Africains mondialement connus de la production War Horse , sous la direction artistique d’Amir Nizar Zuabi, dramaturge primé de Jérusalem et ancien directeur associé de Young Vic à Londres.

A lire aussi: Little Amal- une petite fille étonnante qui tissera la route migratoire de la Turquie vers l’Europe

Pendant son voyage qui a débute en Turquie, à Antep, la ville avec la plus grande population de réfugiés venant du Moyen Orient, elle a goûté aux plats préférés des enfants du quartier lors de l’événement de l’association Kırkayak Kültür. À Adana, Amal a traversé le pont en pierre historique de Taşköprü. Elle a été accompagnée par les habitants qui travaillent avec le Orange Blossom Carnival. A Mersin,  en collaboration avec Kültürhane, un collectif d’artistes et d’universitaires de Mersin, Amal a visité le cimetière de Mersin, un lieu de sépulture multi-confessionnel où chrétiens, juifs et musulmans reposent ensemble.

À Tarse, lieu de naissance de Saint Paul, la communauté locale a accueilli Amal avec un cadeau conçu spécialement pour elle qu’elle emportera jusqu’à la cathédrale Saint-Paul de Londres. Les Yörüks, une ancienne communauté nomade de Turquie, ont accueilli Amal dans la ville de Karaman. Le voyage d’Amal la conduite à Ephèse, la fascinante ville portuaire antique. À Selçuk, le collectif artistique Balconnection a imaginé des œuvres d’art uniques sur des balcons de maisons au sein de la ville pour elle. Le K2 Urla Breathing Zone – une résidence artistique dirigée par K2 Contemporary Arts Centre – a accueilli Amal à Urla. Des enfants réfugiés et le Izmir International Puppet Days se sont associés pour fabriquer ensemble des marionnettes, chacune représentant un des enfants réfugiés. A Izmir, Amal a été accueillie par la Yaren Cooperative, l’un des plus importants réseaux folkloriques turcs pour lui enseigner une danse traditionnelle, le zeybek. Pour dire adieu à la Turquie, Amal a été rejointe par la DJ syrienne OM. EL BEAT qui a réalisé un mélange électrisant de musique syrienne et de morceaux turcs.

Ces événements et autres ont été soutenus par des associations et des collectifs en Turquie tandis que le President Erdoğan continue d’instrumentaliser l’accueil des réfugiés sur le sol turc pour menacer l’Union Européenne. En France c’est seulement après la départ d’Amal, maintenant proche de sa destination au Manchester International Festival, que son odyssée a été relatée par les média français.

Nilüfer Ovalıoğlu Gros pour l’Observatoire de la Turquie Contemporaine, le 19 octobre 2021.

More articles

Latest article

Osman Kavala, cet ennemi que s’est choisi Recep Tayyip Erdogan – Figaro

"Le sort du mécène et philanthrope turc, emprisonné sans jugement depuis quatre ans, inquiète les diplomates et le Conseil de l’Europe" dit Delphine Minoui...

L’armée turque a perdu de sa superbe – OrientXXI

« Après vingt ans de gouvernement du Parti de la justice et du développement, l’influence des forces armées qui naguère intervenaient directement dans la gestion...

Libya’s elections could hinge on Turkey’s next move

“As a new election law fueled tensions between Libyan warring actors, Turkey might push for the postponement of the elections if the Libyan prime...

Turkey accused of using Interpol summit to crack down on critics – Guardian

“Campaigners claim Ankara is abusing its position as host, by pressuring the police body to harass dissidents living abroad” reports Kim Willsher in Guardian....

«Juifs d’Orient une histoire plurimillénaire » Expo des possibles réconciliations?… à l’Institut du monde arabe

"Après les chrétiens en 2017, l’Institut du monde arabe met en lumière l’histoire plurimillénaire des communautés juives en terre d’Orient. La cohabitation avec les ­arabo-musulmans,...