2 C
Paris
mercredi, janvier 26, 2022

Colloque: le courant eurasiste en Turquie – Introduction – Nora Seni

Must read

La Turquie condamnée par la justice européenne pour la détention illégale d’un journaliste – Le Monde

« Deniz Yücel avait été « maintenu en détention provisoire en l’absence de raisons plausibles de le soupçonner d’avoir commis une infraction pénale », a fait savoir...

How Ankara Became Turkish: Excavating the Legacies of Cosmopolitanism Buried in Turkey’s Capital – Ajam Media Collective

Guest post by Kenan Cruz Çilli, a Turkish/Portuguese writer and researcher in Ajam Media Collective: In 1922, Russian artist Yevgeny Lansere came to Ankara upon...

Ottoman Cairo: Religious Architecture from Sultan Selim to Napoleon by Chahinda Karim

“Ottoman Cairo: Religious Architecture from Sultan Selim to Napoleon” by Chahinda Karim with contributions by Menna M. El Mahy, The American University in Cairo...

Fehim Taştekin: “Why Turkey wants to mediate in Ukraine crisis” Al-Monitor

“Erdogan’s offer to mediate between the Russian and Ukrainian leaders reflects Ankara’s growing fears over the conundrums it could find itself in should war...
Introduction par Nora Seni

COLLOQUE TURQUIE LE COURANT EURASISTE ET LA STRATÉGIE DU PRÉSIDENT ERDOGAN

Institut français de géopolitique, Université Paris 8

25 Novembre 2021

Partisans d’une vision géopolitique centrée sur le rapprochement de la Turquie avec la Russie, les eurasistes turcs occupent depuis 2015 une place controversée et très médiatisée sur la scène politique interne. Depuis le début de la guerre ouverte entre le parti d’Erdogan (AKP) et la confrérie güléniste, la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016 et le passage à un régime présidentiel, l’AKP s’est rapproché des ultranationalistes dont il avait électoralement besoin. Cette nouvelle configuration a poussé les eurasistes au-devant de la scène pour la première fois en Turquie et en a fait des alliés de l’ombre, éléments majeurs de la stratégie de survie du Président Erdogan. Parallèlement, la doctrine « la patrie bleue » (Mavi Vatan), souvent attribuée aux eurasistes, est devenue le vecteur d’une politique régionale ambitieuse et expansionniste en Méditerranée orientale.  

Les intervenants proposeront des grilles de lecture multi-facettes pour analyser la nature et l’influence domestique et internationale de ce courant peu connu en Europe. Seront abordées les diverses manières dont les eurasistes infléchissent la politique étrangère de la Turquie, sachant que Ankara joue à osciller ces dernières années entre les deux pôles de son alignement stratégique : la Russie et les Etats-Unis.

Les langues du colloque sont le français et l’anglais.

Organisation : Nora Seni, Alican Tayla

POUR VISIONNER LES INTERVENTIONS cliquer ICI

TURKEY: THE EURASIAN CURRENT AND ERDOGAN’S STRATEGY

The French Institute of Geopolitics, University of Paris 8

25th of November 2021

As advocates of a geopolitical vision centered on Turkey’s rapprochement with Russia, Turkish Eurasists have occupied a controversial and highly publicised place on the domestic political scene since 2015. The beginning of the open war between Erdogan’s party (AKP) and the Gülenist brotherhood that lead to the coup attempt of 15 July 2016 and the transition to a presidential regime resulted in AKP’s move towards ultranationalists perceived as to be required electorally. For the first time, this new configuration pushed the Eurasist trend to the forefront in Turkey and addressed them as shadow allies, the primary component of President Erdogan’s survival strategy. At the same time, the « blue homeland » (Mavi Vatan) doctrine, often attributed to the Eurasists, has become the medium for an ambitious and expansionist regional policy in the Eastern Mediterranean. 

The speakers will propose multi-faceted reading frameworks to analyse the nature in terms of the domestic and international influence of this little-known trend in Europe. Given that in recent years Ankara has been oscillating between the two poles of its strategic alignment – Russia and the USA-, the various approaches in which Eurasists impact Turkey’s foreign policy will be discussed.

The languages of the conference are French and English.

Organisation: Nora Seni, Alican Tayla

PROGRAMME (cliquer sur les les titres des interventions pour voir les vidéos)

25 novembre 2021

9h30       Accueil

9h45       1e session :  Cadre théorique et enjeux internes (9h45-13h00)

Présidente : Nora Seni (IFG)

Discutante : Dorothée Schmid (IFRI)

Alican Tayla : « L’eurasisme en Turquie en trois vagues : de 1991 à nos jours

Céline Bayou : « Les enjeux gaziers en Eurasie »

Ilhan Uzgel : « Blue Homeland and Turkish politics in the Eastern Mediterranean » [Mavi Vatan et la politique turque en Méditerranée orientale]     

14h30-17h30 2e Session:  Enjeux internationaux

Présidente : Béatrice Giblin (la revue Hérodote)

Discutante : Marie Jégo (Le Monde)

Nicolas Monceau : « Les relations entre la Turquie et la Russie, entre partenariats stratégiques et rivalités régionales »

Jean-Pierre Maulny : « La relation triangulaire entre la Turquie, l’OTAN et les Etats-Unis

Alexandre Toumarkine : « Un portrait de groupe des trois amiraux stratèges du Mavi Vatan [Patrie bleue] entre trajectoires et médiatisation »          

Hakan Günes : « Eurasianism at the periphery: Central Asian Conception of Eurasianism » [L’eurasisme à la périphérie: La conception centrasiatique de l’eurasisme]  

Sinan Birdal : « Sex in Eurasia: Challenges to liberalism » 

Débat

Conclusion  

INTERVENANTS

Céline Bayou : Enseignante à l’INALCO et à l’Université Paris-Est Créteil.

Sinan Birdal : Chercheur Ernst Reuter à l’Institut des Sciences Politiques Otto Suhr à l’Université libre de Berlin, Berlin.

Béatrice Giblin : Professeure Institut français de géopolitique, Univ.Paris8, cofondatrice et directrice de la revue Hérodote

Hakan Günes : Maître de conférences à l’Université d’Istanbul, Faculté de sciences politiques, Istanbul.

Marie Jégo : correspondante du Monde à Istanbul

Jean-Pierre Maulny : Directeur adjoint de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

Nicolas Monceau : Directeur adjoint du Centre Montesquieu de Recherches Politiques, maître de conférences à l’Université de Bordeaux.

Dorothée Schmid : Responsable du programme Turquie à l’IFRI

Nora Seni : Professeure, Univ.Paris8, membre associé CETOBAC, fondatrice et administratrice du site Observatoire de la Turquie contemporaine

Alican Tayla : Doctorant, IFG Paris8, Paris.

Ilhan Uzgel : Professeur de relations internationales, Ankara.

More articles

Latest article

La Turquie condamnée par la justice européenne pour la détention illégale d’un journaliste – Le Monde

« Deniz Yücel avait été « maintenu en détention provisoire en l’absence de raisons plausibles de le soupçonner d’avoir commis une infraction pénale », a fait savoir...

How Ankara Became Turkish: Excavating the Legacies of Cosmopolitanism Buried in Turkey’s Capital – Ajam Media Collective

Guest post by Kenan Cruz Çilli, a Turkish/Portuguese writer and researcher in Ajam Media Collective: In 1922, Russian artist Yevgeny Lansere came to Ankara upon...

Ottoman Cairo: Religious Architecture from Sultan Selim to Napoleon by Chahinda Karim

“Ottoman Cairo: Religious Architecture from Sultan Selim to Napoleon” by Chahinda Karim with contributions by Menna M. El Mahy, The American University in Cairo...

Fehim Taştekin: “Why Turkey wants to mediate in Ukraine crisis” Al-Monitor

“Erdogan’s offer to mediate between the Russian and Ukrainian leaders reflects Ankara’s growing fears over the conundrums it could find itself in should war...

La Turquie change son nom anglais pour ne plus être confondue avec le mot dinde – Figaro

« La Turquie veut modifier son nom anglais pour ne plus être confondue avec le terme turkey, «dinde» en anglais. Et s’imposer sur la scène internationale »...